Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 10:05

 

Le blog se fait le relais de cet article de M.Joseph Castano.

 

 

 

Lien vers les article de M.Castano(le coin du popodoran)  link

 

 

 

ISLAM ET IMMIGRATION
« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs ; des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcheriez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-deux-Mosquées »


(Charles de Gaulle, 5 mars 1959 – Propos rapportés par Alain Peyrefitte)

 


 

Contrairement aux affirmations fantaisistes de de Gaulle évoquant le nombre croissant d’Algériens qui viendraient s’installer en Métropole si l’Algérie demeurait française transformant ainsi Colombey-Les-Deux-Eglises en « Colombey les deux mosquées », c’est, précisément, l’indépendance de l’Algérie qui a entraîné la situation actuelle de l’immigration des Nord-Africains en France…
Si l’enfantement de la nouvelle République algérienne entraîna l’hystérie collective, amalgame de réjouissances, de meurtres et de pillages tels le génocide dont furent victimes les Musulmans fidèles à la France et les assassinats d’Européens du 5 juillet 1962 à Oran, les Algériens ivres d’indépendance allaient, très vite, danser une tout autre danse en tournant en rond devant un buffet vide… C’est ainsi qu’après la mise à sac du pays en 1962, après la frénésie sanguinaire et destructrice des premiers mois de l’indépendance, après l’incurie des chefs du FLN désormais aux commandes de l’Etat, après les premières années de chaos forcené, il ne restait plus rien de l’équipement technique du pays. Les immeubles tombaient en ruine, l’agriculture était moribonde, les rouages précieux mis en place par la France rouillaient au soleil de midi et les ingénieurs venus de l’Est dès la proclamation de l’indépendance levaient les bras au ciel en contemplant d’un œil désespéré l’ampleur des dégâts. C’est alors que craignant la colère du peuple que l’on avait savamment gavé durant huit ans de promesses démagogiques et fallacieuses, le gouvernement algérien, incapable de fournir du travail à sa population, exigea « la libre circulation des personnes » avec la France et « leur libre résidence de Dunkerque à Marseille » en menaçant de Gaulle d’une rupture qui eût contrarié sa « grande politique » arabe. Aussitôt, sur l’injonction formelle du « Guide », satisfaction sera donnée aux nouveaux maîtres de l’Algérie et la décision d’ouvrir, pratiquement sans contrôle, nos frontières à l’immigration algérienne fut appliquée.
Dans son ouvrage « Les immigrés maghrébins entre le passé et l’avenir », M. Mohamed Harbi, l’un des dirigeants du FLN de cette époque en apporte la confirmation : « Une discussion collective sur l’émigration a eu lieu dans le cadre de la commission de préparation du congrès du FLN. Je dois dire que nombre de dirigeants avaient sur cette question une « attitude de type magique ». Faute de solution crédible à proposer, ils avaient tendance à considérer que l’exportation de main-d’œuvre était une sorte de dédommagement pour les préjudices causés à l’Algérie par la colonisation, un droit qui les confortait dans leur nationalisme et en même temps leur « permettait d’échapper au spectre de la question sociale ».
Il ajoute plus loin : « les préoccupations de la gauche du FLN ont été prises en compte dans les programmes du FLN d’avril 1964. La charte d’Alger stipulait donc : « Les causes de l’émigration sont étroitement liées au niveau de développement du pays. (Elle) peut être atténuée ou freinée mais « ne cessera qu’avec la disparition de ses causes principales ».
Les inquiétudes que les plus avisés avaient alors émises sur ce rapport quand on connaissait, déjà à cette époque, les problèmes d’ordre économique et social que rencontrait l’Algérie, ne furent pas prises en compte et pourtant, il était illusoire de croire que le gouvernement algérien encouragerait ses ressortissants à « demeurer au pays ». A cet effet, il est bon de citer un extrait du rapport rédigé en 1966 par l’Amicale des Algériens en France (qui, ne l’oublions pas, incarnait le FLN durant le conflit), concernant l’émigration : « L’émigration, cette solution imposée par la pression démographique est, à notre sens, la solution complémentaire au développement agricole et industriel. Car l’émigration a toujours des conséquences démographiques, même lorsqu’elle consiste en une migration temporaire de travailleurs ; elle sépare alors les couples mariés, retarde le mariage des célibataires et réduit la natalité. La dimension finale moyenne d’une famille algérienne est de 7 à 8 enfants nés vivants ; celle d’un émigré marié, périodiquement séparé de son épouse pour des durées plus ou moins longues, est 2 à 3 fois plus petite (2 à 4 enfants) ».
Ainsi, lorsqu’en 1966 un accord officiel autorisait l’entrée de 8 000 travailleurs algériens entre le 1er janvier et le 1er septembre, ce furent en réalité, d’après les statistiques officielles, 15 732 « travailleurs », plus 23 228 « touristes », plus 25 000 « parents », soit au total plus de 60 000 immigrés réels (pour 8 000 autorisés) qui vinrent s’installer en France en huit mois… et il ne s’agissait là que d’Algériens !... Cette situation était d’autant plus grave que, grâce à l’immigration clandestine, le nombre des Algériens résidant en France s’élevait déjà à un million en 1968. Bien que nombre de journaux –dits « nationalistes »- poussèrent un cri d’alarme, ils ne furent pas entendus et l’hebdomadaire « Minute », dans son édition du 7 novembre 1968, résuma alors avec lucidité et clairvoyance -et de façon prémonitoire- l’état des lieux : « De véritables villes arabes surgiront peu à peu dans nos grandes cités comme Harlem à New-York. Or, ces villes arabes deviendront les fiefs d’une communauté étrangère inaccessible car… l’indépendance algérienne a sonné le glas de toute assimilation d’ensemble de la communauté nord africaine de France. A quelques heureuses exceptions près, les arabes forment sur notre sol un monde clos et non perméable… « L’inadaptation, la misère, la réaction instinctive d’autodéfense de la population française ne feront qu’exacerber le particularisme de la minorité algérienne de France et transformer ses médinas en places fortes révolutionnaires… »
« Le Back Power menace aujourd’hui l’existence même de l’Amérique. Nous risquons de voir dans vingt ans quatre millions d’Algériens revendiquer chez nous le pouvoir arabe ».
Cela fut écrit il y a 43 ans ; qui eut la bienveillance de l’entendre ? Aujourd’hui la prophétie se réalise rendant vivants ces vers de Théophile de Viau dans « Elégie » :
« Dans ce climat barbare où le destin me range,
Me rendant mon pays comme un pays étrange. »
De nos jours, compte tenu des milliers de naturalisations effectuées depuis 1962, du nombre important de Maghrébins séjournant en France et de l’importance des clandestins, nul n’est en mesure de chiffrer avec exactitude leur nombre. Néanmoins, selon Yves-Marie Laulun, directeur de l’Institut de géopolitique des populations (Monde et Vie du 16 juillet 2011), la population immigrée née sur le sol français (donc « française de papier ») représente 7 à 8 millions de personnes, soit plus du dixième de la population française. Ces personnes sont originaires, pour l’essentiel, de l’Afrique noire, du Maghreb et un peu de Turquie et représentent politiquement un vivier électoral très intéressant, ce qui explique l’attitude du parti socialiste, par exemple, qui souhaiterait capter ces suffrages pour s’emparer du pouvoir (dixit, Y- Laulun)… d’où la proposition de loi en faveur du vote des étrangers lors des élections municipales, déposée et votée par la Gauche, le 8 décembre 2011, dans un Sénat désormais à sa solde…
Le vote musulman aura également un impact majeur sur les prochaines élections présidentielles et législatives. Plus de 10% de l’électorat français est en effet musulman. Et c’est la part la plus jeune de la population, représentant presque un quart des moins de 20 ans. Leur impact politique ira croissant. Dans certaines villes, la moitié de la population est musulmane et il va devenir impossible pour la droite de gagner ces circonscriptions, à moins que les français de souche votent unanimement à droite… plus spécialement pour le FN. Beaucoup de Français semblent, enfin, réaliser que ces élections sont l’une des dernières chances pour eux de préserver quelque chose de l’ancienne France. Et les statistiques les plus optimistes s’accordent à dire qu’en 2030, sur une population française de 68 millions, il y aura 20 millions d’Afro-maghrébins, soit 30% de la population française… ce qui laisse augurer un changement radical dans la gestion de bon nombre de collectivités locales et territoriales…
En janvier 2011, les chiffres de la natalité française furent annoncés avec faste : L’INSEE venait de publier un claironnant bilan démographique que nos journalistes, tout sourire, répercutaient : La France comptait désormais plus de 65 millions d’habitants. Soit 10 de plus que lors de l’élection de François Mitterrand en 1981. Quel exploit ! Cette augmentation du nombre d’habitants s’expliquerait, selon l’INSEE, par l’allongement de la durée de vie en hausse depuis 2000, mais aussi (et surtout) par un taux de fécondité de 2,01% qui ferait de la femme française la championne d’Europe. Et il ne s’est trouvé aucun journaliste, aucun politique, aucun adepte des « droits de l’homme » pour s’interroger sur ce bilan flatteur…
En réalité, sur 830 000 naissances recensées en France en 2006, 165 000 venaient de cette population issue de l’immigration. Le taux de fécondité de la population française « de souche » est de 1,6%, celui des Maghrébines en France est de 2,7% et celui des Noires d’origine africaine, 4,2% (source, idem que précédente). Donc, sur 65 millions d’habitants en France, il y a combien de Français réels ? Qui pourrait le dire avec courage et lucidité ?
Concernant l’immigration en général, selon Eric Besson, l’opportuniste transfuge du PS (alors Ministre de l’immigration du premier gouvernement Sarkozyste), pour la seule année 2009, 6 000 personnes ont été régularisées ; 29 288 étrangers en situation irrégulière ont été expulsés, tandis que 173 991 titres de séjour ont été délivrés et 108 275 étrangers ont acquis la nationalité française (en 2008, ils avaient été, déjà, 107 000), ce qui place la France en tête des pays européens pour l'acquisition de la nationalité. Sur les huit premiers mois de l’année 2010, comme l'attestent les chiffres officiels des services de l'immigration, non seulement l'immigration n'est pas stoppée, ni même ralentie mais la situation continue à s'aggraver : 122 246 autorisations de long séjour ont été accordées, soit 9 % de plus que sur la même période de 2009, année déjà catastrophique et 6 597 statuts de réfugié ont été accordés pour ce laps de temps, contre 6 786 personnes pour toute l'année 2009. Selon l’OFPRA, Il a été déposé en 2010, 52 762 demandes d'asile, faisant de la France la première destination européenne.
Il y a également toujours plus de Français de papier puisque, durant cette période, ce sont 67 300 personnes qui ont été naturalisées françaises par décret. Par ailleurs, le délai moyen pour une naturalisation est passé de douze à cinq mois. Il y a eu enfin 19 042 renvois d'étrangers en situation irrégulière au cours des huit premiers mois, contre 19 456 pour la même période de 2009, donc quasi pas d'augmentation. Mais il y a plus grave ! En septembre 2010, selon « Valeurs actuelles » du 9 décembre 2010, Eric Besson a reconnu que « 75% des reconduites à la frontière n’ont pas été exécutées »… ce qui rendrait, dès lors, peu crédible le chiffre des expulsions annoncées… Pour conclure : En janvier 2011, il a été délivré 23 504 titres de séjour (+ 42,1% en un an). Le nombre de demandeurs d’asile a également grimpé de 17,4% (à 3 899) et celui des naturalisations de 19,4% (à 13 337).
Dans une étude parue dans le National Zeitung du 11/08/2006, Herbert Vonach, Professeur d’université autrichien écrivait : « Ce n’est pas parce que l’on décidera de naturaliser tous les étrangers que les problèmes y afférents disparaîtront »… « Quand j’ai mené cette étude, je me suis d’abord posé la question de savoir si mon petit-fils appartiendrait dans son propre pays à une majorité ou à une minorité. Je n’ose penser à cette dernière éventualité ».
Et quand on pense que le Ministre Besson, lors de sa visite dans la Cité des 4000 à la Courneuve (là même où un certain Ministre de l’Intérieur, aujourd’hui Président de la République, avait promis de nettoyer ces zones de non droit au « kärcher »… mais qui a, en réalité, seulement « kärchérisé » les forces de l’ordre en supprimant 9 500 postes de gendarmes et de policiers) avait déclaré sans le moindre scrupule : « La France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion ; c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage »… comment voulez-vous que ce « conglomérat de peuples », encouragé comme il l’est, accepte la moindre assimilation ? Car, l’assimilation c’est devenir comme autrui, chez autrui alors que l’insertion, c’est vivre comme chez soi, chez autrui. La plupart de ces immigrés, essentiellement africains et maghrébins, veulent bien bénéficier des lois sociales françaises, mais ils en refusent les devoirs. La majorité d’entre eux, ne veut pas adopter notre langue -hormis celle de la « zone »- (Pour éviter les mots un peu élégants, on ramasse ceux du ruisseau, disait Maurice Druon), notre culture, notre genre de vie, en un mot s’intégrer dans notre société… c'est-à-dire s’adapter ou se conformer aux modes d’existence du pays d’accueil. Par conséquent, ils veulent vivre selon leurs traditions et la loi coranique intégriste, en formant des îlots étrangers aux abords des villes. « Quand un peuple n’ose plus défendre sa langue, il est mûr pour l’esclavage », soutenait Rémy de Gourmont.
Parmi les communautés étrangères établies sur le sol national, la communauté islamique est la plus marginalisée. En effet, tout les distingue des autres immigrés, leur culture, leur religion, leur histoire et leur aspect physique. L’immigré européen devra apprendre la langue française –ce sera sa seule difficulté- car les fondements intellectuels et moraux de son univers et de celui où il va vivre ne connaissent que des différences de degré. L’immigré musulman, au contraire, connaîtra une désidentification totale. Il deviendra, qu’il appartienne à la première ou à la seconde génération, un complet étranger pour les siens.
En 1969 – déjà !- dans son n° 704 du 8 mars, le journal « Entreprise » alertait l’opinion publique : « On ne peut pas ne pas se poser la question de leur assimilation. Le langage, les mœurs, l’apparence physique, les habitudes familiales, sociales, religieuses creusent dans leur cas un fossé, sans comparaison avec les barrières relativement faibles qu’on dû franchir les immigrants européens ». A priori, ce cri d’alarme n’a pas été entendu…
Concernant les « Français » d’origine algérienne, cette attitude peut se comprendre aisément dans la mesure où ces « Français de papier » restent sentimentalement algériens, s’estimant les héritiers des vainqueurs de la guerre d’indépendance. Et il en est de même pour leurs coreligionnaires tunisiens et marocains. A cet effet, il n’est qu’à se remémorer les incidents survenus au Stade de France lors des rencontres de football opposant la France à l’Algérie et à la Tunisie pour en être convaincu… « La France est devenue la colonie de ses colonies ! » a déclaré sur ce point Vladimir Poutine.
« Les français qui n'ont pas voulu de l'Algérie Française auront un jour la France algérienne » a écrit dans son livre « D'une Résistance à l'autre », Georges Bidault, l’ancien chef du Conseil National de la Résistance. Il reprenait là, en quelque sorte, cette déclaration du redoutable chef terroriste du FLN qu’était Larbi ben M’Hidi, lancée à la face des parachutistes français venus l’arrêter en 1957 lors de la « bataille d’Alger » : « Vous voulez la France de Dunkerque à Tamanrasset, je vous prédis, moi, que vous aurez l’Algérie de Tamanrasset à Dunkerque ».
Nos hommes politiques devraient méditer sur cette déclaration prémonitoire...
Le 17 mars 2011, le Ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, déclarait sur « Europe 1 » : « Les Français, à force d'immigration incontrôlée, ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux, ou bien ils ont le sentiment de voir des pratiques qui s'imposent à eux et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale. » Ainsi, tandis qu’à gauche on se réjouit de cet apport d’électeurs potentiels ; à droite, on se contente d’en établir l’amer constat sans pour autant apporter de solutions…
Et le plus grave reste à venir dans la mesure où nos élites « bien pensantes » -entre autres celles du Haut Conseil à l’Intégration- ne cessent de nous rabâcher, dans un grand concerto libéral, que la France va devoir impérativement accueillir dans les prochaines décennies plusieurs millions (sic) de nouveaux immigrés pour à la fois assurer son renouvellement démographique, pérenniser son système de retraites et relancer son développement économique, ce qui rend actuelle cette déclaration de Malika Sorel, écrivain, journaliste d’origine algérienne, parue dans le magazine « Le spectacle du Monde – Octobre 2000 » : « La France s’autodétruit sans rendre service aux immigrés ». Mortifiant sujet de réflexion…

 

José CASTANO (petit fils d’immigrés espagnols)

 

lien vers sa bibliographie:  link

lien vers ses conférences:link

lien vers sa biographie:       link

Repost 0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 18:56

 

un clic sur le lien ci-dessous pour ouvrir le fichier

 

 

 

                                                                      Les Oeufs Halal Les Oeufs Halal

Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 07:51

Envoi de notre ami René Ribeaucourt-origine du texte inconnu.

 

Maître Isengrin, vieux loup solitaire
Des moutons de France, faisait son ordinaire.
Le berger excédé sortit son escopette
Et au creux d’un vallon coinça la grosse bête.
Hurlant de rage non contenue :
« De plombs je vais te farcir le c.l ! »

Les archers du roi sur les lieux appelés
Ne tardèrent pas à héler le berger :
« Que fit donc cette bête pour mériter ce châtiment ? »
Sur de son bon droit, le berger répondit benoitement :
« Je m’en vais de ce pas, transformer en pelisse
Cet animal cruel qui croqua mes brebisses ! »
« Maraud, faquin, halte là !
« Ne sais tu pas, que les loups ont des droits ? »
« Les loups… Des droits ? » Balbutia le berger
Calmé, voyant du bonhomme, la bonne foi
L’archer du roi doctement expliqua :
« Bobo Premier, notre roi bien aimé
L’état de droit, hier, a proclamé.
Dorénavant, toute bête aura droit à être jugée
Devant le tribunal, elle pourra s’expliquer.
Conséquemment, ce loup est déclaré innocent
Jusqu’à ce que le juge en décide autrement !
Ca s’appelle, bougre de gueux, présomption d’innocence
Et peu me chaut ce que tu en penses ! »
A ces mots, le pâtre, déboussolé, ne put que dire :
« Et que deviennent mes moutons morts, Messire ? »
« Bobo Premier, notre roi bien aimé,
Sur ce sujet ne s’est point encore penché,
Mais sache, tout à fait entre nous,
Que tes moutons morts, tout le monde s’en fout ! ».

Isengrin, le vieux loup ricanant
En liberté, fut remis sur le champ.
Au tribunal dument convoqué
A une date, encore, non décidée.

Un loup reste un loup, le créateur le fit carnassier
En attente du jugement, allons, qu’allait-t-il donc manger ?

Le berger et les moutons allaient vite comprendre
Que de Bobo Premier il ne fallait rien attendre,
Aux dépends des moutons, le loup s’empiffra
Et, ce qui devait arriver, arriva.
D’une volée de plombs vengeurs
Le berger ‘’escopétisa’’ le tueur.

Les archers du roi sur les lieux appelés
Ne tardèrent pas à héler le berger.
« Es-tu magistrat pour déterminer une culpabilité ? »
« Que nenni, messire l’archer »
« Es-tu juge, pour décider d’une peine ? »
« Non point, mon vieil Arsène »
« Es-tu bourreau pour appliquer une sentence ? »
« Je ne suis qu’un gueux qui peine pour sa pitance,
Rien qu’un pauvre, un simple berger
Qu’un méchant loup allait ruiner ! »

Au château, chargé de chaînes, le berger fut amené.
Bobo Premier, dans un cul de basse fosse le fit jeter.
Aux dernières nouvelles, il y serait encore,
Oublié de tous ; à moins qu’il n’y soit mort…

Moralité :
Si un loup s’attaque à vos proches, à vos biens…
Appeler le guet, crier « au loup ! » ne sert à rien.
Mieux vaut, discrètement, massacrer la fripouille
Et aux cochons en donner la dépouille…

 

                                                                         ***************************

 

Rhône - Justice. Bron : le bijoutier braqué a été mis en examen pour violence avec arme

 


 

Le 15 octobre, Gilbert Lori avait tiré sur un des deux hommes venus le braquer dans sa bijouterie. Hier après-midi, un juge d’instruction lyonnais l’a mis en examen.
Gilbert Lori n’est pas homme à s’effondrer. Rompu à la plongée sous marine, qu’il pratique depuis des années, il y a longtemps qu’il a appris à se contrôler. Mais hier, c’est l’indignation qui le secouait au sortir du palais de justice de Lyon. Convoqué par la juge d’instruction Florence Marques, le bijoutier, installé depuis 1974 place Curial à Bron, venait d’apprendre sa mise en examen pour violence volontaire avec arme ayant entraîné une incapacité de plus de huit jours. Il a été placé sous contrôle judiciaire. Son avocate, M e Isabelle Nabucet, a immédiatement interjeté l’appel.

 

voir la suite sur ce lien:  link

Repost 0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 20:01

 

 

 

                                               Sans commentaire.

 

 

 

 

Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 13:18

droits-de-l-homme-et-du-citoyen-002----Copie.jpg

 

 

                                                                                            Ben voyons!

 

                               Capture01-copie-1.jpg

 

                                                              DLF.Il semble bien que ce ne soir q'un début.

 

prier-algerie.jpg

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 07:36

 

 

 

Et BB n'est pas contente.

 

Fondation Brigitte Bardot

[...] Monsieur le Président, qu’allez-vous laisser après votre quinquennat ? Nous avons régressé partout, d’abord l’horreur des égorgements à vif devenus par votre faute et vos mensonges la règle dans notre pays, toutes ces bêtes saignées dans la souffrance me rendent malade. Les Français consomment, sans le savoir, ces animaux martyrs et vous leur cachez délibérément la vérité pour les tromper, c’est scandaleux, écœurant !

Les bêtes sont torturées, saignées dans d’intolérables supplices, que ce soit dans les arènes ou les abattoirs et dans quelques mois les cruels sacrifices de l’Aïd-el-Kebir feront couler plus de sang encore sur notre terre… Nous n’avons pas le droit d’accepter cela !

En 1981, Mitterrand choisissait de défendre l’éthique en abolissant la peine capitale, en 2011, l’autre Mitterrand choisit d’anoblir la torture animale… 30 ans de régression qui ont fait de la France une fosse à purin où toute la merde des autres cultures est venue polluer la nôtre !

Monsieur le Président, intervenez enfin, montrez que vous n’êtes pas totalement dénué de courage, relevez ce pays qui se noie dans la honte ! Si l’homme d’Etat a abandonné son poste alors je m’adresse à l’homme et vous demande, au nom des générations futures, de redonner à la France un peu de sa dignité perdue…

Ne décevez plus les Français qui vous ont apporté leur soutien !

Brigitte Bardot, Présidente

Repost 0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 20:04

4/2/2011-Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a annoncé vendredi son intention de donner à un lieu parisien le nom de "Mohamed Bouazizi" pour "rendre hommage" au jeune Tunisien dont l'immolation a déclenché la vague de manifestations ayant abouti à la chute du régime Ben Ali. "Lors du Conseil de Paris des 7 et 8 février, sur proposition des élus des groupes communistes et Europe écologie-Les Verts, Bertrand Delanoë proposera aux conseillers de Paris de rendre hommage à Mohamed Bouazizi en donnant son nom à un lieu parisien", a annoncé la mairie de Paris dans un communiqué.

 

Transmis par un de nos lecteurs.

 
Le Conseil de Paris a voté, mardi 8 février 2011, à l'unanimité, l'attribution à un lieu parisien du nom de "Mohamed Bouazizi", en hommage au jeune Tunisien dont l'immolation a déclenché la vague de manifestations qui a abouti à la chute du régime Ben Ali."



 

55 de nos jeunes sont morts en Afghanistan !
 
 Eux sont morts pour la FRANCE
 
 Est ce qu'un lieu de Paris porte le nom d'un seul de ces jeunes ???
 
 
 
 Pour info, monsieur le Maire de PARIS voici la liste de NOS JEUNES, MORTS POUR L A FRANCE. L'attribution à un lieu parisien d'un de ces noms serait très certainement un plus grand hommage rendu à la France et à son A rmée. 31.08.2004 Caporal Murat Y A GCI 20 ans C.O.S./1er R.P.I.Ma. - Mort à Kaboul21.10.2004 Maréchal des logis Simah KINGUE EITHEL A BR A H A M 22 ans - 3ème R. H. - Mort à Kaboul1ère classe Thierry JE A N B A PTISTE 24 ans -3ème R. H. - Mort à Kaboul11.02.2005 Caporal A lan K A RS A NOV - 2ème REI - Mort à Kaboul18.09.2005 Caporal Chef Cédric CRUPEL - 28 ans C.O.S./1er R.P.I.Ma. - Mort à Spin Bolak04.03.2006 Premier Maître Loïc LE P A GE - 30 ans C.O.S./Commando TREPEL - Mort Vallée de Maruf15.05.2006 1ère Classe Kamel ELW A RD - 22 ans - 17ème R.G.P. - Mort à Kaboul20.05.2006 A djudant Joël G A ZE A U - 35 ans - COS/1er R.P.I.Ma. - Mort à KandaharCaporal Chef David POUL A IN - 36 ans C.O.S./1er R.P.I.Ma. - Mort à Kandahar25.08.2006 Caporal Chef Sébastien PL A NELLES - 28 ans C.O.S./C.P. A . 10 - Mort à LaghmanPremier Maître (Infirmier) Frédéric P A RE - 34 ans - FORFUSCO - Mort à Laghman25.07.2007 A djudant Chef Pascal CORREI A - 40 ans - 1er R.C.P./O.M.L.T. - Mort à Wardak23.08.2007 Brigadier Chef Stéphane RIEUX - 30 ans - 1er R.H.P. - Mort à Kaboul21.09.2007 A djudant Chef Laurent PIC A N - 34 ans - 13ème B.C. A . - Mort à Kaboul18.08.2009 A djudant Sébastien DEVEZ - 29 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à UzbeenSergent Damien BUIL - 31 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à UzbeenSergent Rodolphe PENON - 40 ans - 2ème R.E.P. - Mort à UzbeenCaporal Chef Nicolas GRÉGOIRE - 25 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen Caporal Melam B A OUM A - 22 ans R.M.T. - Mort à UzbeenCaporal Kévin CH A SS A ING - 19 ans - - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à UzbeenCaporal Damien G A ILLET - 20 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à UzbeenCaporal Julien LE P A HUN - 20 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à UzbeenCaporal A nthony RIVIERE - 21 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à UzbeenCaporal A lexis T A A NI - 20 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen22.11.2008 A djudant Chef Nicolas REY - 32 ans - 3ème R.G. - Mort à Darulaman11.02.2009 Capitaine Patrice SONZOGNI - 45 ans - 35ème R. A .P. - Mort à Deh-a-Manakah14.03.2009 Caporal Chef Nicolas BELD A - 23 ans - 27ème B.C. A . - Mort le à A lasay25.05.2009 Caporal Chef Guillaume B A R A TE A U - 31 ans - 9ème C.C.T / 9ème B.L.B.Ma - Mort Camp Dubs04.08.2009 Caporal A nthony BODIN - 22 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort à Ghayne Pain04.09.2009 Sergent Chef Johann HIVIN-GÉR A RD - 29 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort route Nijrab-BagramSergent Thomas ROUSSELLE - 30 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort route Nijrab-BagramCaporal Chef Johan N A GUIN - 24 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort route Nijrab-Bagram27.09.2009 A djudant Chef Yann HERT A CH - 38 ans - C.O.S./13ème R.D.P. - Mort vallée d A fghanya Brigadier Chef Gabriel POIRIER - 23 ans C.O.S./13ème R.D.P. - Mort vallée d A fghanya Caporal Chef Ihor CHECHULIN - 34 ans - - 2ème R.E.I. - Mort le route Kaboul-ToraCaporal Kévin LEMOINE - 20 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort vallée d A fghanya11.01.2010 Capitaine Fabrice ROULLIER - 39 ans - 1er B.M. - Mort vallée d A lasay Sergent Chef Mathieu TOINETTE - 27 ans - 402ème R. A . - Mort vallée d A lasay13.01.2010 Sergent Harouna DIOP - 40 ans - 517ème R.T. - Mort route Nijrab-Bagram09.02.2010 Soldat 1ère Classe Enguerrand LIB A ERT - 20 ans - 13ème B.C. A . - Mort à Tatarkhel08.04.2010 Légionnaire 1ère Classe Robert HUTNIK - 23 ans - 2ème R.E.P. - Mort sud de la Kapissa22.05.2010 Capitaine Christophe B A REK-DELIGNY - 38 ans - 3ème R.G. - Mort à Tatarkhel07.06.2010 Sergent Konrad RYGIEL - 28 ans - 2ème R.E.P. - Mort à Payendakhel18.06.2010 Brigadier Steeve COCOL - 29 ans - 1er R.H.P. - Mort à Kaboul06.07.2010 Sergent Chef Laurent MOSIC - 38 ans - 13ème R.G. - Mort à Cherkhel10.08.2010 Soldat 1ère Classe A ntoine M A URY - 21 ans - 1er Régiment Médical - Mort le à Kaboul23.08.2010 Lieutenant Lorenzo MEZZ A S A LM A - 43 ans - 21ème R.I.Ma. - Mort vallée de Bedraou Caporal Jean-Nicolas P A NEZYCK - 25 ans - 21ème R.I.Ma. - Mort vallée de Bedraou30.08.2010 A djudant Hervé EN A UX - 35 ans - 35ème R.I.- Mort vallée dUzbeen15.10.2010 A djudant Chef (infirmier Cl Sup) Thibault MILOCHE - 39 ans - 126ème R.I.. - Mort à Kaboul17.12.2010 Capitaine Benoît DUPIN - 34 ans - 2ème R.E.G. - Mort vallée d A lassai18.12.2010 Second-Maître Jonathan LEFORT - 28 ans - Commando Trepel - Mort vallée de Bedraou08.01.2011 Caporal Chef Hervé GUIN A UD - 42 ans - R.I.C.M. - Mort sud de la Kapisa (zone de Tagab)19.02.2011 Chasseur 1ère Cl. Clément CH A M A RIER - 19 ans - 7ème B.C. A . - Mort route Tagab à Nijrab20.04.2011 Caporal A lexandre RIVIERE 23 ans 2ème R.I.Ma - Mort en Kapiza       
     



Repost 0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 18:11

 

Mais à part ça.........

 

Le maire de Sevran réclame des «casques bleus» Voir l'article sur ce lien:link

 

 


 

 

                                                   hier           aujourd'hui         demain

Repost 0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 12:00

Depuis que Don Camillo n'est plus là,c'est la panade

Vendredi 22 avril 2011,vendredi saint, des dizaines de musulmans ont prié en public en plein centre de Rome, sur des bâches qu'ils avaient apportées.
  Ces prières illégales ont eu lieu Piazza Venezia, devant le monument national à Victor-Emmanuel II, et plus précisément… devant l'Autel à la Patrie !


vendredi-saint-1.jpg

 

 

Voir le lien suivant pour info:    link   un site  riche en informations

Repost 0
Published by union nationale des parachutistes de thionville - dans Ca se passe en France.
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 15:13

                  Rien de politique dans ce texte,simplement la réalité d'aujourd'hui.


 
    Lettre ouverte d'une lectrice qui explique pourquoi le FN monte dans les sondages!     
.
Extrait du Forum "C dans l'air"
Des invités qui comme à d’habitude, s' en tiennent à un discours « convenu » et politiquement correct. A croire que tous ces « sondeurs » et « politologues » ne discutent jamais avec les gens de la rue. Ils nous refont le coup suivant : « si le FN monte c' est la faute au chômage, à la détresse sociale et maintenant à la crise ...
"Non Messieurs, si le FN monte c' est parce que les simples péquins que nous sommes, en ont assez de financer l' invasion du pays par des peuples qui ne savent et ne veulent pas s' intégrer, notamment ceux de religion musulmane. s'il est nécessaire de faire débat autour de la laïcité et l'islam c'est bien que l'islam pose un problème!

> > Ils en ont par-dessus la tête des exigences et du culot de ces populations.
Ils en ont assez de se voir priver du droit de s’exprimer au nom de l’antiracisme, ils en ont assez du dictat de ces associations liberticides que sont les SOS-machin chose, MRAP et autres du même genre. (à quand une émission "C dans l' air "consacrée à ces associations ? Nb d’adhérents, financement, subventions ?),
Ils en ont assez du dictat des petits juges rouges « CF condamnation d'Eric Zeymour). La France, un pays de liberté d'expression ? Foutaise !
Ils en ont assez de devoir payer de plus en plus pour des prestations sociales pour lesquelles ils ont cotisé toute leur vie, alors que la plupart de ces populations invasives en bénéficient gratuitement. Savez-vous qu'un étranger de 65 ans arrivant et étant autorisé à résider en France, n' ayant jamais travaillé ni cotisé, peut toucher une retraite annuelle de plus de 8.000 EU et 13.000 EU en couple par an, c' est dans le guide de l' accueil aux étrangers que tout le monde peut consulter (Etonnez-vous du succès du regroupement familial).
Tout cela au frais du contribuable.
Ils sont outrés de voir que l’on continue à verser des retraites à des Algériens morts depuis belle lurette. (Voir le rapport de la Cour des comptes).
Ils en ont assez de voir qu' ils leur faillent payer 45 € ( pour une chambre particulière à l' hôpital mais qu'il y a gratuité pour les bénéficiaires de la CMU et AMG (soins gratuit pour les étrangers)
Ils en ont assez de voir leurs banlieues, havre de paix il y a seulement 40 ans devenues des zones de non-droit et où il parait normal qu’un CRS risque de perdre la vie parce qu’on lui a balancé un pavé du haut d’un immeuble. Ils en ont assez de s’entendre dire que la faute leur incombe pour avoir regroupé ces populations dans des quartiers. Ne serait-ce pas plutôt ces populations qui ont su faire le vide autour d’elles ?
Ils en ont assez de voir régulièrement brûler des écoles, magasins, voitures etc .
Ils en ont assez d’entendre tous ces élus politiques s’extasier sur la fécondité française alors que tout un chacun sait quelle part de la population y contribue. A quand des statistiques ethniques comme dans d’autres pays démocratiques ?
Ils en ont assez de se voir traiter de racistes, de devoir se flageller au nom de la repentance, pardon, esclavage, colonies, etc.
> > Ils en ont assez de se voir ponctionner leur épargne pour financer des assistés professionnels. (RMI / RSA).
Ils en ont assez de voir que l' on peut se torcher avec le drapeau français (de l' art paraît-il ) sans que les partis politiques ne s' en émeuvent.
Ils en ont assez de s' entendre dire qu' il n' y a pas plus d' émigrés aujourd' hui qu' en 1930 (selon Mélenchon). Il est vrai que si en 1940 on avait donné une carte d’identité nationale à chaque Allemand entrant sur le territoire français nous n’aurions pas eu besoin des Américains pour nous libérer.
Alors, entre une Droite molle qui blablate et ne fait rien et une Gauche aux allures de « collabo » qui pense y trouver son compte, qui ne fait rien mais qui aboie très fort, quel choix reste-il en dehors de l’abstention?
Que l' on soit d' accord ou non avec le FN qui, au delà des mots, ne pourra pas gouverner seul, il reste quand même une question : La France est elle vraiment une démocratie ?"


france-flag.gif          
                                         Au pays des aveugles,les borgnes sont les rois.

Repost 0
Published by union nationale des parachutistes de thionville - dans Ca se passe en France.
commenter cet article

Présentation

  • : blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • : Blog créé initialement pour faire connaitre la section de Thionville,s'est étendu à des sections et amicales de la région et d'ailleurs.
  • Contact

Recherche