Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 08:03

Texte transmis par Eugène Legal:UNP Tionville.Ancien du 11°CHOC.

 

ce texte est paru dans "Azur et 0r" nr 151 octobre 2004.

et dans la revue "Qui Ose Gagne 11ème CHOC:avril 2010.

 

sur hugette. 1

sur hugette. 2

 

 

Extrait du livre de Geneviève de Galard

"Une femme à Dien Bien Phu"

 

......Ils attendent aussi avec impatience des nouvelles du lieutenant Desmaizières évacué la veille,après avoir été grièvement touché le 26 mars lors d'une opération déclenchée pour dégager "Huguette6".Voyant le médecin du bataillon débordé,Desmaizières se dirige vers l'antenne et,malgré sa blessure au visage et au thorax,il trouve le moyen d'aider,au passage,un légionnaire qui peine à monter sur le blindé qui doit l'évacuer.

Lorsqu'il arrive à l'antenne,le docteur Grawin découvre un immense trou sanguignolent à la place de la bouche."La peau du menton et des joues pend déchiquetée sur sa poitrine qui se trouve couverte d'une passementerie rouge,gluante,ponctuée de fragments de dents et d'os.Ce spectacle est effrayant.....".C'est le docteur Gindrey qui,le voyant s'asphyxier,effectue la trachéotomie salvatrice.

Mais les émotions ne sont pas finies pour Desmaizières.Au moment ou le capitaine Bouguereau,pilote du premier des trois Dakota qui se posent cette nuit là,remet les gaz,à cause des obus qui se rapprochent de plus en plus de l'avion,ma camarade Paule Bernard,convoyeuse à bord,s'aperçoit qu'un blessé est encore dans le GMC et le fait embarquer,au grand soulagement de Desmaizières,qui ne pouvait appeler et voyait avec angoisse le moment où l'avion partirait sans lui.Une fois dans l'avion,il attire l'attention de Paule,en lui montrant la fiche attachée à son cou,et elle reconnait alors dans ce blessé au visage caché par un énorme pansement un bon copain connu au Sahara.Tous les hommes du 1er BEP sont heureux d'apprendre que l'évacuation s'est bien passée et que la vie de Desmaizièrers n'est pas en danger....

 

Après une longue période de soins et de multiples interventions chirurgicales,il fait la connaissance dans l'hôpital ou il est soigné,l'hôpital Foch de Suresnes,de Gabrielle,une jeune infirmière qu'il épouse en juillet 1955,tout deux vivront ensemble plus de cinquante quatre ans.

En mars 1955,rétablit de ses blessures il quitte la Légion et intègre le 11ème Bataillon de Choc,bras armé des services spéciaux.

 

Il quitte le service actif en 1980 avec le grade de colonel,il est alors commandeur de la Légion d'Honneur et commandeur de l'Ordre National du Mérite,cité à sept reprises,titulaire de la Croix de Guerre des Théâtres d'Opérations Extérieures ainsi que de la Croix de la Valeur Militaire.

 

Atteint d'une maladie grave,il est admis à Institution Nationale des Invalides,le 29 juin 2009,il a 85 ans.Il décède le 11 novembre de la même année.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by DLF - dans Indochine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • : Blog créé initialement pour faire connaitre la section de Thionville,s'est étendu à des sections et amicales de la région et d'ailleurs.
  • Contact

Recherche