Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 07:54

Editorial émis sur ce blog avec autorisation.


 

edito 001Marcel Bigeard,Hélie Denoix de Saint Marc:
deux figures emblématiques honorées par la France.

 
Alors que rien ne le laissait pressentir,ni prévoir,presque simultanément,fin 2011,le général Bigeard et le commandant Denoix de Saint Marc,grandes figures de notre armée du XX° siècle,ont été hautement distingués par la République.

D'abord,le 18 novembre dernier,le gouvernement par la voix de Gérard Longuet,Ministre de la défense,a annoncé que les cendres du général Bigeard,décédé le 18 juin 2010,seraient déposées aux Invalides.
Cette décision a soulevé une levée de boucliers de personnalités de gauche et des réactions hostiles d'antimilitaristes primaires acquis à la repentance constante de la France pour son passé colonial prétendu sulfureux,indigne et qui cherchent ou utilisent toutes les occasions pour salir d'une part la mémoire de notre armée,ses méthodes qualifiées d'ignobles pendant la guerre d'Algérie  et d'autre part atteindre et discréditer par là-même le brillant officier parachutiste ,l'homme d'Etat,et l'écrivain qu'a été le général Bigeard.

Puis,le commandant Hélie Denoix de Saint Marc,89 ans,a été élevé à la dignité de Grand-croix de la Légion d'Honneur par un décret du Président de la République paru samedi 26 novembre 2011 au journal officiel.Les insignes de la plus haute distinction française lui ont été remis lundi 28 novembre en fin de matinée par Nicolas Sarkozy,Président de la République,dans la cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides.

Malgrè là encore l'indignation d'une frange d'irréductibles opposants,cet honneur insigne semble parfaitement justifié.
Résistant,survivant de la déportation,auteur de nombreux livres,le chef de bataillon de Saint Marc,on le sait commandait par intérim le 1°REP,à  qui le général Maurice Challe avait fait appel pour conduire le putsch d'avril 1961 en Algérie.
De la Résistance à la guerre d'Algérie,en passant par trois séjours en Indochine,le destin d'Hélie de Saint-Marc concentre les épreuves et les engagements de toute une génération.
Hélie de Saint-Marc a eu une vie passionnante,riche et exceptionnelle.Son parcourt extraordinaire en fait un personnage impressionnant d'histoire,un homme hors du commun qui a connu les souffrances ,le sang,les larmes,la gloire,les géôles et,en outre,une vie mêlée aux grands moments de notre pays.
Quoi qu'en pensent ses détracteurs parcourt d'homme d'honneur est irréprochable,car il a toujours mis ses actes en accord avec ses idées.Pourtant l'époque a été particulièrement dure pour ceux qui prenaient l'honneur pour guide.Toujours digne,simple,modeste,Hélie de Saint-Marc nous crie aussi qu'il faut toujours garder sa capacité à dire non à l'Histoire,aux événements pour rester fidèle à sa conscience.
Rappelons-nous enfin sa déclaration émouvante,poignante et bouleversante lors de son procès devant le tribunal militaire le 5 juin 1961:


"Monsieur le Président,on peut demander beaucoup à un soldat,en particulier de mourir,c'est son métier.Mais on ne peut lui demander de tricher,de se dédire,de se contredire,de mentir,de se renier,de se parjurer."

Bigerd-Helie-de-Saint-Marc-001.jpgQuelle grandeur!
Aussi,le geste du Président de la République ne me semble pas un acte politique.En tant que chef des armées,il a accordé cette dignité à un grand soldat dont la droiture,l'engagement et le sens de l'honneur ont été exceptionnels.
De manière forte,ce geste a aussi marqué deux choses:d'abord,malgré son arrivée tardive,le pardon et la volonté de la France,dans un souçi louable de réconciliation,de tirer définitivement un trait sur une période douloureuse de son histoire et ensuite à la veille des 50 ans de la fin de la guerre d'Algérie d'afficher la volonté d'apaisement attendue par de nombreux Français.
Cette dignité rejaillit et récompense aussi tous ceux qui ont été fidèles au commandant de Saint-Marc et ont mené tragiquement le même combat.
Elle s'inscrit dans la continuité de la République.En effet,le général De Gaulle l'a amnistié en 1968.Il fut rétabli dans ses droits civils et militaires par Valéry Giscard d'Estaing et élévé à la dignité de Grand officier de la Légion d'Honneur le 29 mars 2003 par Jacques Chirac.
Voici à présent que des détracteurs de la période coloniale de la France,de son histoire,adeptes de la critique récurente  des gloires de notre armée,souvent collaborateurs de nos adversaires,après s'être indignés de l'hommage récemment rendu par la République  au soldat éminent que fut le commandant Hélie Denoix de Saint-Marc,lancent une pétition contre le dépôt aux Invalides des cendres du général Bigeard.
Les admirateurs innombrables de "Bruno",et les vrais patriotes français ont contre-attaqué par une autre pétition,que de très nombreux membres et nos amis de l'UNP,ont signé sans hésitation avec foi et détermination.
Le général voulait effectuer son dernier saut sur la cuvette de Dien Bien Phu.Cet honneur lui a été injustement refusé par le gouvernement Vietnamien.Peu importe!
Finalement,n'est-ce pas mieux ainsi?
Les Invalides,panthéon des plus grands Français ne valent-elles pas largement la cuvette de Dien Bien Phu,?Et puis,avouons-le,lui,qui en d'autres temps aurait été sans nul doute Maréchal d'Empire,ne mérite-t-il pas grandement sa place aux Invalides?
Qui d'autre pourrait-y postuler?
NON,l'initiative du gouvernement n'est pas une insulte aux peuples qui acquirent,naguère,leur indépendance.
NON le nom de Bigeard ne sonne pas comme "synonyme des pratiques les plus detestables de l'armée française".
Successivement illustre soldat,homme politique atypique et écouté,écrivain décapant et audacieux,le général Bigeard restera un homme au parcours de légende fabuleux,unique et impressionnant,et véritablement un héros des temps modernes.
Promis à une sage carrière d'employé de banque modèle,le général Bigeard sera devenu l'exemple type du Centurion,proche de ses soldats,attentionné à leurs conditions de vie,génial dans la tactique et audacieux tant dans l'action que dans l'expression.
Après avoir quitté l'armée,sans l'avoir souhaité ni choisi,le général Bigeard s'est trouvé engagé dans une double carrière brillante et réussie:
homme politique d'abord et ensuite auteur.
Secrétaire d'Etat à la Défense en 1975,puis député UDF de la Meurthe-et-Moselle,il fut plus de douze ans un homme politique reconnu au Parlement et en Lorraine.
Après 1988,pendant Vingt-deux ans,le général Bigeard se retira à Toul pour écrire ses souvenirs et réflexions et s'exprimer dans les médias sur les sujets d'actualité qui le passionnaient.
Son franc-parler,son ton gouailleur propre à de nombreux militaires,avec des mots directs et frappants laissaient paraître son amour profond pour la Patrie et sa grande amertume en voyant la grandeur de la France décliner et s'éclipser.
Ses passions:l'Amour et le Service de la France l'auront conduit aux plus hautes destinées.
Demain,ses cendres aux Invalides traduiront légitimement son extraordinaire parcours et témoigneront de la reconnaissance éternelle de la France.

En cette période de trêve,de fêtes,malgrè une ambiance générale morose et un contexte difficile et préoccupant de crise,j'adresse à vous tous et à vos familles mes souhaits les plus chaleureux de joyeux Noël,fête magique de l'espoir,la fraternité et la paix.
Enfin,tous mes voeux les plus chaleureux de bonheur,santé et réussite pour 2012 accompagnent chacun d'entre vous,notamment tous ceux qui se trouvent accablés par la maladie,la détresse,la solitude et le désarroi.
Qu'ils trouvent réconfort,chaleur et apaisement et gardent confiance en l'avenir.

Avec ma fidèle amitié parachutiste et toute mon affection.

 


Repost 0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 11:03

Le blog se fait le relais de cette info transmise par un adhérent.

 

                                                              Bonjour,


Vous trouverez, en pièce jointe, le programme du 38ème Congrès national du Cercle algérianiste durant lequel sera
inauguré le Centre de Documentation des Français d'Algérie.
 
Cordialement.


Programme-2012---A.jpg 

 

Programme-2012 - B

 

Programme-2012---C.jpg

 

Programme-2012---D.jpg

Repost 0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 17:12

 

12 balles dans la peau

Repost 0
Published by DLF - dans Indochine
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 08:49

Pour mémoire,texte remis en ligne une seconde fois.


 

Vidéo You Tube.

   

 

 

Repost 0
Published by union nationale des parachutistes de thionville - dans Informations diverses.
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 07:43

Sans-titre-1--2-.jpg
2012,au début du mois d'avril,notre blog aura 3 ans d'existence,il a été créé le 4 avril 2009,pour la section de Thionville.L'accord obtenu(avec réserve tout de même du au fait que le Président connaissait à peine le créateur),il a alors été nécessaire de s'initier aux outils   puis trouver des sujets d'articles,et enfin aller au résultat,qui n'était pas  encourageant dans les premiers mois.


Il est trés rapidement apparu que faire un blog pour une section n'était pas chose aisée,surtout lorsque le peu de personnes connectées au net ne vous connaissent pas bien ou à peine.De plus,tous n'ont pas la même approche du net et certains s'en tiennent aux méthodes classiques d'informations,passage au local para ou téléphone.


A partir de la il restait deux solutions,abandonner ou continuer en ajoutant des sujets divers (non UNP) à ceux de notre association.C'est ce qui a été fait.


Rester dans le cadre d'articles rattachés à l'UNP section Thionville ne pouvait interesser qu'une partie du nombre restreint des adhérents  possesseurs d'accès internet .


Ajouter des catégories d'articles hors UNP présentait la possibilité,via les liens internets,d'amener d'autres personnes vers le blog et ainsi de faire connaitre la section de Thionville et notre association.


C'est ce qui s'est passé,le nombre de connectés a augmenté,mais c'était encore insuffisant.
D'où lidée de créer un historique section,ce qui a été fait aussi,grace surtout à des infos et articles envoyés en grande partie par Jean Claude Houlne,sans oublier Philippe Webert,les anciens présidents de section.


Un pas de plus encore,avec l'aide de Marie Claire Weler,la sectrétaire de la section Thionville qui est entrée en contact avec les responsables de sections amies pour leur proposer de nous rejoindre.Ca a demandé un peu de temps et sont venues nous rejoindre les sections de:
-Sarrebourg
-Sarreguemines
-Strasbourg
-Metz Montigny
-Haguenau
-Amicale du GLA/RLA
-RECCE Para-commandos belges.


Nous avons eu la possibilité d'écrire quelques articles et de créer un album photo pour les Associations et Amicales européennes.


Et un ancien para brésilien de la Fondation Grafonso est entré en contact avec nous et nous a fait parvenir de quoi écrire quelques articles.


Le blog a pris le nom " Blog UNP Thionville et associés."pour tenter de mettre tout le monde sur un pied d'égalité.

Quelques désagréments dus aux difficultés d'obtenir des informations  sur la vie de nos sections ont fait que le blog a été a deux doigts de s'arrêter et de rester dans l'état.Il s'est avéré que cela provenait surtout, mais pas seulement, des difficultés que rencontaient les sections avec l'utilisation du net,ce qui était tout à fait compréhensible.Au lieu de fermer le blog a repris de l'ampleur avec l'arrivée de la section 790 des Deux-Sèvres.

Le site regroupait alors de nombreux articles sur la section de Thionville,de moins nombreux sur les sections et amicales amies,du au fait qu'il a démarré pour Thionville et que celui qui s'en occupe est adhérent de la section Thionville.

Mais cela n'a eu aucune importance car chacun a été mis sur un même niveau ,en première page par la mise en place de  liens images permettent l'accès directs aux articles des différentes sections.Cela permet d'ailleurs,à ceux qui le souhaitent,de rester dans le cadre UNP/Associations et de ne lire que les articles qui y sont rattachés.


Et le titre du blog a été changé pour devenir,"Blog UNP nos Anciens nos Sections",en ce qui concerne l'appellation Blog UNP Thionville,qui est l'adresse internet,il était impossible de la changer  sans refaire totalement un nouveau blog, il faut donc lire"Blog UNP localisation Thionville".


Ainsi,les articles des sections et Amicales profitent aux autres,et toutes profitent des articles non UNP du blog qui ramènent via le net des lecteurs qui,avec un peu de chance,pour quelques-unes, pourront devenir des adhérents.


Enfin la section du Gers,section Général Mengelle nous a rejoint à son tour.Nous pouvons encore accueillir une ou deux sections qui souhaitent venir sur le net pour se faire connaître par ce moyen.


Dernièrement,des archives,livres et albums photos de la section Thionville ayant été retrouvés,une bibliothèque a été créée et le blog en a profité pour remettre en ligne certaines des manifestations des années passées en esperant que cela rappellera le bon vieux temps à quelques-un.

Bien que nous y parlions de nombreuses choses,notre blog se doit de rester avant tout UNP/Amicales,si vous avez des idées d'articles faites le savoir,nos anciens peuvent y faire connaître leur vécu,militaire ou associatif,les articles de Jean Munot,Lucien Pallez,Edmond Guepratte sont toujours lus,comme l'article de Jean Teissier sur son pélérinage au Vietnam,leurs albums photos intéressent.

Enfin,de nombreux forums et blogs sont créés sur le net,sur le monde des paras et le l'armée en général,pourtant la moyenne de notre blog continue d'augmenter avec le temps,doucement mais surement.
 


Il se peut que l'association des articles UNP/Assos et articles divers ne plaise pas à tous,mais existe-il une autre solution pour mieux nous faire connaître.


Compte tenu des statistiques, nous aurons,à notre troisième anniversaire,passé le cap des 100.000 visites(un peu plus ou moins) des 350.000 pages vues.Environ 150 visite par jour ces derniers mois,très modeste résultat il est vrai,mais qui a nécessité un travail constant et régulier.
Espérons que nous pourrons continuer dans ce sens. et qu'ainsi, ici où là, des personnes auront l'idée de se tourner vers nos sections et amicales.Unis,nous sommes plus forts,quels seraient nos résultats si nous n'étions pas rassemblés sur un site commun.
Mais rien n'empêche nos sections,si elles le souhaitent,de créer le moment venu leur propre blog,dans ce cas,un conseil,ne tentez pas de faire enlever vos articles de ce blog,vous n'en seriez pas avantagés.
D'une part,ce blog commun restera un lien supplémentaire par vos articles existants à votre nouveau blog ,il suffira d'ajouter les liens nécessaire pour rediriger les éventuels lecteurs.
D'autre part,les articles supprimés créent des pages vides sur le web ,qui décourageront les lecteurs à se connecter sur votre nouveau blog.


Vous pouvez,si vous souhaitez ,apporter vos idées et contributions,utilisez pour cela le formulaire commentaire au bas de l'article.

 

Michel Deloffre(pour notre blog)

 

Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 07:43

Cette image souvenir nous a été transmise par un responsable de section UNP.


Decembre 1962,le 6°RPIMa quitte Verdun,caserne Miribel pour s'installer à Mont de Marsan à la caserne Bosquet,une compagnie prend ses quartier à Biscarrosse,au camp de Naouas.

 

Garde au drapeau du 6 fevrier 63

 

 

 

 

Daniel Lefort,président de la section UNP de Nancy, faisait partie de la Garde d'Honneur du Drapeau.

 

si vous souhaitez redonner vie à ces images du passé,transmettez les au blog,nous nous engageons à y porter vos coordonnées et votre accord.

 

Repost 0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 17:31

Cette carte de voeux est transmise par Midom Blanc de la section UNP du Gers

 

2011-2012-Voeux-UNP-section-du-Gers.jpg

Repost 0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 07:47

Envoi d'un lecteur et adhérent UNP.


 

                         Dix conseils pour tuer une section.
 
1 - N'assistez jamais aux Assemblées générales
 
2 - Si vous y venez par hasard, efforcez-vous d'arriver en retard
 
3 - Critiquez le travail des dirigeants et des membres.
 
4 - Ne rentrez pas au bureau et n'acceptez jamais aucune fonction, car il est beaucoup plus facile de critiquer que de réaliser.
 
5 - Fâchez-vous si vous n'êtes pas membre du bureau. Mais si vous en faites partie, ne faites aucune suggestion.
 
6 - Si le président vous demande votre opinion sur un sujet, dites que vous n'avez pas d'avis. Mais à la sortie de la réunion, ne ménagez pas vos critiques sur tout ce que vous avez ou croyez avoir entendu.
 
7 - Ne faites que le minimum nécessaire (*), et quand vous voyez d'autres membres retrousser les manches, donnez leur le temps de s'investir de tout coeur et plaignez-vous que l'association est conduite par des vaniteux qui ne cherchent qu'à se faire valoir.
 
8 - Retardez le paiement de votre cotisation aussi longtemps que possible.
 
9 - Ne vous souciez pas d'amener de nouveaux adhérents.
 
10 - Plaignez-vous que l'on ne parle jamais de votre activité, mais n'offrez jamais vos services et ne faites jamais de suggestions sauf si vous êtes convaincu qu'elles vont à l'encontre de la vie associative.
 
 
 
Et si la section dépérit, proclamez bien haut que vous l’aviez prévu depuis longtemps.
 
 
 
 
(*) Ce qui est certainement déjà trop

Repost 0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 11:43

ROGER HOLEINDRE

Président du Cercle National des Combattants

LETTRE OUVERTE Á M. JAMEL DEBBOUZE

ET Á SES AMIS ACTEURS ET CINÉASTES !


Messieurs… Vous avez presque tous la double nationalité. En grande majorité néanmoins, vous êtes nés en France… Vous avez acquis des métiers prestigieux, en France, et pour certains d’entre vous, vous avez fait fortune… en France.
Alors, une question lancinante m’obsède jour et nuit : Vous êtes bien ici de votre plein gré ? Personne ne vous a obligé à venir chez nous ? et personne ne vous empêche de repartir ? Si vos parents ont cru bon de quitter leur pays d’origine pour s’installer sur le territoire français, c’est bien parce qu’ils savaient que leur vie, dès lors, et celle de leurs enfants, seraient meilleures ici qu’outre Méditerranée ?
Alors, dans vos films, pourquoi cette hargne, cette volonté constante de vouloir “touiller” le pus des plaies de notre Histoire, en faisant toujours porter le principal des fautes par la France ?

Dans le film « Indigènes », tout n’était pas mauvais, mais l’esprit était faux. Vous avanciez comme argument “massue” le fait que la retraite de ces soldats était ridicule. C’est vrai : Mais elle l’est pour tous les soldats, car il y a la retraite du combattant … et la retraite pour 15 ans de service minimum . Elles n’ont rien à voir l’une avec l’autre. A titre d’exemple : Moi, j’ai été résistant, j’ai fait 3 séjours de guerre en Indochine, plus l’Algérie. Je suis médaillé militaire, j’ai plusieurs citations ; j’ai été 2 fois blessé au combat, et je touche 212,19 € de pension tous les 6 mois, soit environ 35 € par mois , et je n’ai même pas la Légion d’Honneur ! 

Les troupes Nord africaines n’ont jamais été « la chair à canons » comme vous voulez toujours le laisser entendre. Vous oubliez sciemment les 170 000 pieds-noirs qui, avec les indigènes, presque tous volontaires, composaient l’Armée d’Afrique. Les unités d’élite “ blanches ” ont payé plus que le prix du sang et de l’honneur. 

Vous n’êtes pas sans savoir que, le 7 février 2010, le Parlement algérien a déclaré qu’il allait faire adopter une proposition de loi, “criminalisant ” les 130 années de présence française en Algérie. Le sieur Bouteflika compte pour cela demander des milliards d’euros de dédommagement à la France , avec en plus… des excuses…de la repentance…le reniement de tout ce qui fut notre passé.

En voilà assez ! Il vous faut donc savoir quelle est votre position quand la France est ainsi attaquée, bafouée. Il vous faut, que vous le vouliez où non, choisir votre camp ! Vous ne pouvez pas… être ici… et là-bas, tout du moins en paroles ! Le dernier film de M. Rachid Bouchareb, « Hors La Loi » commence, lui, par des erreurs flagrantes, des oublis, des affirmations qui sont des contrevérités historiques. Ce monsieur sait ce qu’il fait, ce qu’il dit. Ne déclarait-il pas le 21 juin 2009 au journal El-Watan à Alger… vouloir « rétablir la vérité historique » et ainsi… « déballer tout » à travers ce long métrage de 2h30, dont 25 minutes seraient consacrées aux évènements du 8 mai à Sétif et Kerrata (Oui 25 minutes !). A Sétif, tout a commencé par des mini échauffourées, des défilés revendicatifs, et ce dès le 1 er mai 1945. Tout avait été programmé par le congrès des « Amis du manifeste algérien », car le FLN n’existait pas alors.
De marche pacifique en marche… de la dignité , tout a basculé dans le drame avec les tueries et les atrocités, le 8 mai 1945, et cela au nom du Djihad, aux cris de « Á bas la France », « Vive l’indépendance ».

Le commissaire de police Oliviéri , débordé, jeté au sol par les émeutiers, a tiré en l’air pour se dégager. En l’air ! Pas dans le tas ! Ce qui transpirait alors c’était la haine du roumi mise au goût du jour par la radio du Caire depuis des semaines. Cela donna des scènes de violences inouïes, de mutilations effroyables, n’épargnant ni les femmes, ni les enfants en ce jour de fête de la Victoire , au milieu des hurlements hystériques et des “youyous” des femmes C’était la folie ! Jusque dans les maisons envahies… les Européens furent éventrés, émasculés, les femmes et les fillettes violées ! Les bébés découpés en morceaux à la hache !Dans la foulée, aux 400 Européens dont 300 femmes et enfants massacrés, s’ajoutaient déjà 800 musulmans, connus pour leur amour de la France , dont de nombreux anciens combattants forcés d’avaler leurs médailles ! Oui, la réaction des civils fut anarchique et sanglante, mais n’était-ce pas ce que voulaient les instigateurs de la révolte ? Car ils étaient seuls !

Á cette époque, l’Algérie était presque totalement dépourvue de troupes. Dans les jours qui suivirent ce furent en partie des unités musulmanes en formation qui rétablirent l’ordre, alors qu’ailleurs, souvent, des ouvriers arabes sauvaient leurs patrons. Quand l’armée intervint en plus grand nombre, 10 000 armes furent récupérées ! 

Voilà messieurs, les vérités que votre film escamote ! Si vous désirez la liste, les massacres que par la suite le FLN perpétua, bien souvent sur des musulmans qui refusaient de renier la France , je me tiens à votre disposition pour ce faire. En voici déjà quelques exemples… El Halia … hommes, femmes, enfants, débités à la hache, le 20 août 1955 , rien que des ouvriers, des mineurs, chrétiens et musulmans. Des bébés cloués sur les portes des granges avec des pioches . Le massacre de Palestro le 18 mai 1956 , où des appelés tombés dans une embuscade ont été non seulement tués, c’était la guerre, mais mutilés, les yeux crevés, le sexe tranché mis dans la bouche, le ventre ouvert. Le massacre de Melouza, le 28 mai 1957 , où toute la population musulmane de la Mechta-Kasba fut exécutée par le FLN, 300 cadavres et 150 blessés , du seul fait qu’ils appartenaient au MNA, mouvement politique concurrent, mais “nationaliste”.
Les noms de tous ces lieux où furent perpétrés des attentats horribles restent gravés dans les mémoires de tous les pieds-noirs, de tous les musulmans qui servirent la France , de tous les soldats qui firent leur devoir ! C’est-à-dire tous ceux que le dépravé ministre Frédéric Mitterrand , ose traiter, dans Le Parisien , de nervis d’extrême droite … une saloperie de plus ! Ajoutant que ce film n’est pas historique, mais une fiction ! Mes souvenirs, eux, ne sont pas une fiction ! J’entends encore comme une longue litanie, au milieu des corps déchiquetés baignant dans des mares de sang, des pieds, des jambes, des bras, des têtes, des tripes… étalées partout… éclaboussant les murs… les cris et les pleurs de gens du peuple, hébétés, hommes rudes en pleurs, gamines mignonnes dans leur robe de bal, devenant folles de douleur ! 

Rendons donc hommage à toutes ces victimes innocentes que vous et vos amis oubliez… du stade municipal d’Alger, du stade d’El-Biar, du casino de la Corniche , du Clos Salembier, d’Hussein-Dey, de la Redoute , de la Casbah et de tous ces quartiers d’Alger qui virent périr des centaines de martyrs.
Il aura fallu que la télévision française ose ( et elle a osé ) donner une tribune à toutes ces poseuses de bombes. Certaines vivent chez nous, en France, comme vous messieurs, mais aucune d’elles n’a fait preuve du moindre regret, du moindre remord, ne serait-ce que vis-à-vis du piètre résultat, du calamiteux résultat de l’INDÉPENDANCE ALGÉRIENNE . Qu’ont donc fait les dirigeants algériens de l’Algérie prospère… que De Gaulle leur a donnée… avec en plus, en prime, le Sahara, son gaz et son pétrole… qui n’ont jamais, jamais, été algériens. Le remerciement fut le massacre de 100 000 harkis… soldats français, et l’enlèvement de milliers d’Européens, dont certains seraient, aujourd’hui, toujours vivants.

M. Bouteflika ose comparer la présence française en Algérie à l’occupation allemande en France ! A ma connaissance, au départ des troupes du Reich, 5 millions de Français ne sont pas partis s’installer en Allemagne.
Pour mes amis et moi-même, la guerre d’Algérie est terminée, le peuple algérien est indépendant… les problèmes de l’Algérie sont ses problèmes.
Si nous refusons la repentance, nous refusons aussi qu’il soit dit et écrit que cette guerre, que notre armée a gagnée militairement, fut un combat sanglant entre l’armée française et la totalité de la population d’Algérie .
Cela est faux ! Comme le reste ! 

Messieurs, je ne vous salue pas, je vous plains.

 

 

Lien vers les livres de Roger Holeindre.  link
 
 
 
 

Repost 0
Published by DLF - dans Souvenir.
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 08:25

A l'attention du général de Saint Chamas, COMLE


Mon général, cher camarade,


Avec une vive émotion et une très grande tristesse,  les Anciens parachutistes de l'UNP ont appris la mort, sur le théâtre afghan, de l'Adjudant-chef El Gharrafi et du Sergent Zingarelli du 2e REG.

Ils s'inclinent avec respect et déférence devant leur sacrifice et saluent la dépouille de ces deux sous-officiers Morts pour la France dans l'accomplissement de leur mission.
Ils transmettent à leur famille, à la Légion étrangère et au 2e REG leurs plus vives condoléances et l'expression de leur profonde compassion.

Ils s'associeront à l'hommage rendu le lundi 2 janvier à 11h lors du passage du convoi mortuaire sur le pont Alexandre III.
 
Je vous demande de transmettre ce mail au chef de corps du 2e REG.
 
Avec ma fidèle amitié légionnaire.
 
Général (2S) Christian PIQUEMAL
Président national de l'UNP
.

Repost 0

Présentation

  • : blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • : Blog créé initialement pour faire connaitre la section de Thionville,s'est étendu à des sections et amicales de la région et d'ailleurs.
  • Contact

Recherche