Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 11:07

Article de recherche remis en ligne  pour la seconde fois-une image de groupe d'époque a été ajoutée.

 

 

Une demande d'information nous est parvenue,nous nous en faisons le relais bien que ce ne soit pas notre spécialité.Une seule personne s'occupe de ce blog qui possède trés peu de documentation pour effectuer ce type de recherche.Aussi,nous comptons surtout sur la bonne volonté de personnes capables de nous aider dans cette tâche.

 

Recherche sur un ancien parachutiste
tetiarahi moana


Bonjour, je suis M Moana TETIARAHI et j'effectue actuellement des recherches sur le passage de mon grand-oncle en Indochine. En particulier, son affectation là-bas m'est inconnue à ce jour. Ses états de service sont très vagues et je ne détiens que le texte de ses citations obtenues en Indochine(pas les documents originaux). Cependant, celles-ci me donne quelques indices. Il aurait sauté sur BAN HOUEI SAI et obtint une citation pour un combat en vue d'une action sur TONE PHEUNG le 15 juillet 1949. J'ai pu retrouver le nom d'un soldat mort le 16 juillet au poste de TONE PHEUNG qui appartenait au 1er R.C.P. Par ailleurs, j'ai pu voir sur le net que M Louis Bouillet du 2è B.C.C.P a aussi é té cité pour cette action. Une autre citation évoquant un parachutage le 6 décembre 1949 sur SAM NEUA m'informe qu'il aurait eu "un ascendant certain sur les laotiens". C'est pourquoi je pense qu'il est possible qu'il appartenait au 1er C.C.P.L (qui a sauté sur SAM NEUA le 16 décembre d'après un site internet répertoriant les sauts effectués en Indochine, je peux vous le communiquer si cela vous interesse) Je serai heureux de vous envoyer les documents en ma possession. En vous remerciant de m'avoir lu,pour mon grand-oncle
Bien amicalement
Moana TETIARAHI

Toute information sera la bienvenue,pour cela,vous êtes priés d'utiliser les commentaires en bas d'article.Merci.

 

                                             Copies des  document joints

 

 

Tetiarahi- recherche Indo

 

img416.jpg

 

img419.jpg

 


Repost 0
Published by DLF - dans Recherches
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 07:34

Article transmis par un ami lecteur.

 

source LADEPECHE.fr-voir l'article sur le lien suivant:  link  et  link

la-Depeche.fr.jpg

 

Castres. L'aumônier du "8" évoque ses 6 mois en Afghanistan

Pere-Kalka-en-Afghanistan.jpgL'aumônier Kalka devant St. Michel./Photo DDM, T.A. Partager
Le père Richard Kalka est l'aumonier militaire du 8e RPIMa. Il a séjourné durant plus de 6 mois en Afghanistan. Il évoque ce séjour. Le militaire restant très discret et l'homme de foi très pudique, livre quelques-uns de ses sentiments.

Le père Richard Kalka porte la soutane… mais plus souvent l'uniforme de l'armée française, flanqué d'un écusson orné d'une ancre de marine, celui du « 8 ». L'aumônier du régiment castrais a passé plus de six mois en Afghanistan. Rencontre et récit.

Où étiez-vous exactement ?

Warehouse, commandement organique de forces françaises en Afghanistan à Kaboul, était ma « résidence principale », le point de départ de ma « paroisse » opérationnelle.

Comment se déroule une semaine type ?

Une présence permanente auprès de la troupe. Un samedi sur deux, je suis au HQ ISAF, le haut commandement de la Coalition en Afghanistan. L'autre samedi, je me rends au Camp Phœnix, une emprise américaine, où se trouve le détachement français « Epidote ». Sa mission consiste à former des sections et des compagnies de la future armée afghane. Tous les vendredis, je sévis au « Rôle 3 » à KAIA, un véritable hôpital militaire armé par le service de santé français, avec une collaboration belge et tchèque. Le reste du temps, je circule entre Nijrab, qui abrite l'état-major de la Task Force Lafayette, la base aérienne de Kandahar où est stationné le détachement de la chasse française, Mazâr-é Sharîf et Wardak, les deux grandes écoles de police du pays, commandées par les gendarmes français. Dès que les moyens de transport le permettent, je vais dans les FOB, bases opérationnelles avancées, et les COP, postes de combat avancés. La Providence divine m'a laissé pratiquement un mois, pour faire un tour quasi complet de ma paroisse… avant de vivre le premier drame du mandat, le 24 avril !

Que reste-t-il en vous aujourd'hui de ce séjour ?

Une fatigue physique, morale, psychique… 20 morts et une centaine de blessés durant mon mandat. Chaque mort, c'était un coup de massue, moralement et physiquement. Depuis la mort jusqu'à l'avion, j'ai accompagné tous les cercueils. J'ai même pu être présent à la morgue de l'hôpital militaire français de Kaboul lors de la toilette mortuaire de Guillaume Nunez en juin. Je découvrais, avec le personnel médical concerné et les deux prévôts, la dépouille de Guillaume. Les prévôts prenaient des photos. Ils faisaient leur travail habituel et rituel d'enquêteurs. Pendant ce temps, les infirmiers enlevaient péniblement le treillis souillé… Je priais. Mais, je suis finalement ravi d'avoir effectué cette mission difficile.

Que vous inspirait là-bas ce conflit et que vous inspire t-il ici ?

Je suis en admiration devant tous les soldats français présents en Afghanistan. Ils font tous un travail grandiose. Quelles que soient les considérations politiques qui, forcément, les dépassent, quelle que soit la stratégie qui n'est pas toujours celle que la France aurait souhaité, quel que soit le contexte qui revêt parfois des couleurs de guêpier, ces hommes vivent une mission noble et exaltante. Tout d'abord, parce qu'ils sont des soldats, des vrais. Ensuite, parce que tous, comme un seul homme, déploient toute l'étendue de leurs compétences et ne font pas la moindre économie de leurs efforts.

Pourtant la situation reste inextricable ?

Face à toutes les menaces, l'armée française présente deux points faibles, à la fois traumatisants et anesthésiants : le problème des règles d'engagement et celui de l'adaptabilité au terrain. Le premier concerne toute armée au monde issue de culture judéo-chrétienne face à un terrorisme ou une insurrection se parant de boucliers humains (femmes et enfants). Dans le second cas, il s'agit de l'équipement de combat, extraordinaire par ailleurs), du soldat français ; son poids dans la plupart des cas dépasse celui du combattant ! Enfin, je pense qu'aucun pays au monde ne peut supporter une présence militaire étrangère qui se prolonge. L'Afghanistan, le « royaume de l'insolence », comme le qualifie Michaël Barry, n'a jamais admis sur son sol une présence étrangère d'occupation, même à court terme, tout en étant toujours aussi avide par ailleurs de subsides venant de l'extérieur.


 

4 ans au "8", et 40 de prêtrise
Richard Kalka est né voilà 60 ans en Pologne. Il exercera son sacerdoce de parachutiste-prêtre durant encore une année. Maisil devrait rester auprès du « 8 » encore un peu. Il est aumônier militaire depuis 26 ans, 6e RPIMa, 1er RCP, 3e RPIMa, et le 8e RPIMa et état -major de la brigade depuis quatre ans. Il est entré en prêtrise voilà 40 ans, après le séminaire suivi d'un doctorat de philosophie. « J'ai été coopté par des amis aumôniers militaires, explique-t-il. L'armée n'était pas un choix au départ; j'y suis entré par le hasard. Dans un premier temps, j'ai dit OK. Pour voir… Je suis passionné par ce qui est effort, dépassement de soi. »




Le chiffre : 20
Morts > français. Durant le mandat du père Kalka, entre fin mars et octobre, la France a eu à déplorer la perte de 20 militaires. La première est intervenue le 24 avril : Alexandre Rivière du 2e RIMa. Le second, le 1er juin, Guillaume Nunez, du 17e RGP…

« Une éventuelle prise d'otage pourrait également être considérée comme une menace et un mode de fonctionnement… mais, ça reste peu vraisemblable. »

Père Richard Kalka




Il avait pressenti le drame du 20 janvier
Au lendemain d'un nouveau drame humain en Afghanistan (les décès de 4 militaires français abattus par un taliban infiltré dans l'armé afghane), le témoignage du « padré » du 8e RPIMa prend un relief tout particulier. Voici en effet, comme un pressentiment, ce qu'écrivait en septembre le père Richard Kalka sur son carnet de route : « Une forme de menace, nouvelle et pernicieuse, a vu le jour ces derniers temps : l'infiltration. Des traducteurs-interprètes, pour la plupart d'entre eux, retournés par les talibans, qui distillaient de fausses informations dont les conséquences s'avéraient parfois tragiques pour les opérations en cours. Certaines autorités locales (chefs de village, chefs religieux) qui nous avaient toujours été favorables, décidaient soudain, sous la menace sans doute, de changer de camp et de jouer un double jeu. Nous avons constaté aussi un nombre important d'infiltrations au sein de l'armée et de la police afghanes. Cette forme de menace est à prendre aujourd'hui très au sérieux, puisque nous avons commencé la phase d'« afghanisation » de notre présence sur le terrain, qui consiste à mettre en avant l'armée afghane.

Et le père de préciser : « Deux exemples apporteraient la preuve, si besoin en était, de ce genre d'infiltrations : un attentat suicide le 13 juillet et l'encerclement d'une base le 7 septembre. Dans le premier cas, la compagnie afghane s'est retirée du terrain, de façon inattendue, inhabituelle et inexpliquée, 10 minutes avant l'explosion. Le 7 septembre, les insurgés talibans connaissaient parfaitement les positions de tous les éléments français. Ceux-ci n'ont été pris à partie, puis encerclés dans une base qu'après que la compagnie afghane avait quitté sa position. La volonté des insurgés d'épargner les forces afghanes ce jour-là était incontestable. »

 
l'article est accompagné du lien "partager"

Repost 0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 07:42

Crime contre l'humanité.(source DLP N°149-année 1994)

Affaire Boudarel-juillet 1994.

Communiqué du Comité d'entente des Anciens d'Indochine.
L'ancien Ministre Jean-Jacques Beucler,lui même ancien prisonnier des Viets en Indochine,avait au cours d'un colloque au Sénat,rendu publique la présence de Georges Boudarel,comme Commissaire Politique au Camp 113,ou furent exterminés de nombreux prisonniers français.

L'Association Nationale des Prisonniers d'Indochine (L'ANAPI) ne pouvant alors"ester en justice"avait dû s'associer à la plainte avec constitution de partie civile déposée par un de ses membres,Monsieur Sobanski,ancien prisonnier du Camp 113,contre Georges BOUDAREL,qui avait bénéficié d'un non lieu.

Un arrêt de la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation avait confirmé ce non lieu au motif que les crimes contre l'humanité ne pouvaient être poursuivis en France qui si ils avaient été commis en Europe au cours de la dernière guerre et uniquement au profit des puissances de l'Axe.

A la suite de ce non lieu, BOUDAREL avait porté plainte contre SOBANSKY,l'ANAPI et leurs complices(les anciens prisonniers d'Indochine,témoins dans la plainte initiale),pour dénonciation calomnieuse.

Ce dossier a été confié à Monsieur GETTI,Premier Juge d'Instruction à Paris,qui a lancé une commission rogatoire en vue d'établir la vérité des faits qui s'étaient produits au Camp 113 alors que Georges BOUDAREL y exerçait ses fonctions politiques.

Monsieur GETTI a communiqué les résultats de cette CR aussi bien à Monsieur BOUDAREL qu'à Monsieur SOBANSKY et au Général de SESMAISONS,Président de l'ANAPI,le 30 juin 1994.

Il a aussi procédé à la mise en examen pour dénonciation calomnieuse du Générak SESMAISONS,cependant que Monsieur SOBANSKY avait été mis sous régime de témoin assisté.

Les associations d'anciens d'Indochine se sont déclarées solidaires de Monsieur SOBANSKY et du Général de SESMAISONS car à leurs yeux,les faits dénoncés par ceux-ci étaient bien rééls.Ces mêmes associations se sont indignées du fait que Georges BOUDAREL ait osé poursuivre en justice ses anciennes victimes,rappelant que dans le Camp 113,alors qu'il exerçait ses fonctions,la mortalité par malnutrition et mauvais traitements avait été supérieure à celle des camps nazis,qui sont déja considérés comme la honte de l'humanité.
Le Comité d'Entente des Anciens d'Indochine.

ANAPI.



                                                      Histoire de camp-113

En ce qui concerne le camp 113,il faut éviter tout malentendu-les camps de prisonniers changeaient souvent de lieu et d'appellation.
Pour ma part,je suis arrivé début octobre 1951 au" premier camp 113"situé près du village de "Nam Nahm",à 25 km à l'ouest du kilomètre 32 de la RC2(60km au sud de la frontière de Chine,30km sud-ouest de Bac.Giang).

Ce camp était abandonné et son cimetière contenait des tombes inconnues.Nous reconstruisimes les paillottes et il nous fallut évidemment agrandir aussotôt le cimetière,où nous enterrâmes de nombreux camarades.C'est là que nous accueillîmes les prisonniers de la première bataille de NGHA-LO(novembre 51)et des combats du pays THAÏ. Au nombre de ceux-ci,se trouvait le Sergent FILLEUL qui ne fut jamais libéré et connut très bien BOUDAREL,et bien d'autres qui y moururent:les lieutenants TRUCHOT,LE ROCH,et RENOUX,l'Adjudant CREPELLIERE etc....
Je l'ai quitté vers le 15 janvier 1952.En novembre de la même année,ce camp était devenu totalement insalubre.En effet les cimetières débordaient de cadavres inhumés en surface car les prisonniers fossoyeurs étaient épuisés.Les grosses pluies d'automne déterraient les corps,ce qui polluait les ruisseaux.Les rats pullulaient   et s'attaquaient même aux mourants à l'infirmerie.Il a fallu évacuer ce camp pour des raisons sanitaires.(Témoignage de mon ami le Major TURELIER arrivé au premier 113 au printemps 52).

Alors on reconstruisit 30 kilomètres plus à l'est,au nord de VINT-THUY,non loin de la RC2 un nouveau camp 113 près de LANG-KIEU-C'est là que sévit BOUDAREL et souffrirent SOBANSKY et ses camarades capturés à la deuxième bataille de NGHA-LO(novembre 1952) et combien d'autres:L'Adjudant Thomas CAPITAINE,le lieutenant JEANTELOT,le médecin-lieutenant PEROT etc....

Général Yves de SESMAISONS.

Repost 0
Published by DLF - dans Indochine
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 14:20

Le vendredi 20 janvier,un soldat de l'armée  nationale afghane (ANA) du président Karzaï a mitraillé un groupe d'instructeurs français alors que ceux-ci, sans armes ni protection, faisaient leur jogging, dans la province de Kapisa .Quatre soldats français des forces internationales de l'Otan ont été tués,trois du 93ème régiment d'artillerie de montagne de Varces et un du 2ème régiment étranger de génie de Saint-Christol. Quinze autres ont été blessés, dont huit grièvement.
Les corps des quatre soldats français tués  sont arrivés dimanche 22 janvier peu avant minuit à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle.Les quatre cercueils recouverts du drapeau tricolore ont été rapatriés par l'avion qui ramenait en France le ministre de la Défense, Gérard Longuet.Douze des soldats blessés ont été rapatriés dès samedi par un vol sanitaire. Deux sont toujours hospitalisés à Bagram (nord-est) tandis qu'un autre est soigné à l'hôpital militaire français de Kaboul.
Ces quatre pertes françaises portent à 82 le nombre de soldats français tués en Afghanistan depuis fin 2001. Deux légionnaires français avaient perdu la vie le 28 décembre dernier dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul.


Mardi 24 janvier-Environ un millier de personnes étaient réunies sur le pont Alexandre III à Paris pour rendre hommage à  nos  quatre soldats. Militaires en uniforme,associations patriotiques et simples citoyens sont venus témoigner leur solidarité.Une minute de silence en hommage aux soldats a par ailleurs été observée par les députés et les sénateurs en début d'après-midi.


Trois images qui nous ont été transmises:

2012-fevrier-hommage-a-nos-soldats-tues-en-Afgha---1-.jpg

 

2012-fevrier-hommage-a-nos-soldats-tues-en-Afgha---2-.jpg

 

2012-fevrier-hommage-a-nos-soldats-tues-en-Afgha---3-.jpg

 

Merci de nous avoir envoyé ces images de mémoire.

Repost 0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 14:18

Origine inconnue:

 

Un homme rentre de son travail avec un robot détecteur de mensonges.
Son fils de 12 ans rentre avec 2 heures de retard de l'école. 

- Où étais-tu tout ce temps ? demande le père.

- J'étais à la bibliothèque pour préparer un devoir !
Le robot se dirige vers le fils et lui assène une claque...
Le père explique :
- Mon fils, ce robot est un détecteur de mensonges ! Tu ferais mieux de dire la vérité...
- Ok... J'étais chez un copain et nous avons regardé un film : Les 10 Commandements.
Et paf ! Le robot assène de nouveau une claque au fils...
- Aïe ! Bah oui ! En fait, c'était un film porno...
Le père :
- J'ai honte de toi ! À ton âge, je ne mentais jamais à mes parents !
Et paf ! Le robot assène une baffe au père...

La mère se marre :
- Décidément, c'est bien ton fils .
Et paf ! Une baffe à la mère...




 
 

Repost 0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 07:56


Le parti communiste français appelé-section française de l'international socialiste est créé en 1920 au congrès de Tour.Il est créé à partir d'une majorité de membres de la section française de l'international ouvrière née en 1905.En janvier 1923 Albert Treint,secrétaire du parti a dit"si les soldats rouges venaient sur les bords du Rhin,c'est nous mêmes,camarades,qui irions leur ouvrir les portes de nos villes et les saluer au nom de tous les prolétaires de France"Le parti,jusque l'effondrement de l'URSS a entretenu des liens étroits avec ce qui était à ses yeux,la patrie du socialisme.(déjà vu dans Indochine 1940-1955)


La raison qui ont décidé le PCF à s'opposer à la guerre d'Indochine,en raison de son anticolonialisme affiché est la communion de pensée entre communistes vietnamiens et français.Les hauts responsables du PCF connaissaient Ho Chi Minh,ils avaient ensemble appartenu à la même internationale.

Nguyen-Ai-Quoc,futur Hô Chi Minh était présent à ce congrès de Tour en 1920,ou du parti socialiste français,section française de l'internationale ouvrière se démarque le parti communiste français.
En 1927 le premier parti nationaliste vietnamien non communiste est officielement créé.Il organise des mutineries(1930) et n'a comme resultat que l'échec.

La même année,1930,le parti communiste vietnamien est né avec à sa tête Nguyen Ai Quoc.

Ce parti,totalement différent de l'autre fait partie de ceux guidés par le Kominern,dont l'objectif obeit aux consignes de Lenine,qui,au travers du congrès de Bakou en 1920, a lancé un appel au soulèvement général des peuples opprimés.Staline,ensuite,suit le même chemin.

En vérité,les ténors du Komintern après le 2éme congrès,sont déçus par l'effondrement de leurs espoirs de Révolution en Occident,,n'ayant pas le succès escompté dans les pays d'Europe, ils decident de s'attaquer à ces pays qu'il nommaient impérialistes,aux travers de leurs colonies,avec le but de les affaiblir.



Que s'est il passé d'autre.
-Au congrès de Bakou(1920)Lénine impressionne par ses thèses les ténors du Komintern,sur les questions nationales et coloniales particulièrement.Zinoviev,qui préside le congrès,appelle à la révolution  en Orient,il soulève l'enthousiasme en appelant les délégués au "Djihad"contre l'Impérialisme,les déclaration de Enver Pacha(Turc)remplies de formules anti-impérialistes sont acclamées,et au final,la conjonction des éléments bolchéviks et Turcs sonnera l'hallali de "l'Arménie maudite des bourreaux daschnaks.

-Sur le front de Sourmala les Arméniens résistent aux troupes de Kazim Karabékir,ailleur,sur le front de Kars(octobre),c'est la débandade,3000 soldats et officiers faits prisonniers,la population qui n'a pas pu fuir subit viols et assassinats.La résistance arménienne est vite brisée,les Kémalistes entrent en novembre à Alexandropole ou,deux jours avant,un Comité révolutionnaire bolchevique venait de se créer..............
 

 

-Le 20 juillet 1921 l'armée espagnole subit un désastre au Maroc,3500 soldats tués,5000 prisonniers,un véritable arsenal récupéré,avec artillerie lourde,c'est la guerre du RIF.Abdelkrim repousse les Espagnols sur les côtes,en 1922 il proclame la république du RIF,il est félicité par le PCF pour ses succès,titré dans l'Humanité du 11/9/1924.
C'est la guerre contre les Français,en plus des armes prises aux Espagnols les Rifains disposent de plus de 15000 Mausers de contrebande en provenance de Hambourg,ceci depuis juin 1924.........

 -1930-fondation du parti communiste vietnamien.
-1940-occupation japonaise du Vietnam.
-1941-fondation du vietminh. etc.....

 


 

Vous pouvez prendre connaissance sur le lien suivant des crimes de masse commis sous Staline en URSS.   link

 

Les crimes de masse sous
Staline (1930-1953)

Les déportations massives de paysans dans le cadre de la « liquidation des
koulaks en tant que classe » (1930-1932)

1933-1935 : Déportations des « éléments socialement nuisibles » et des «gens du passé » d'un certain nombre de villes soviétiques

1935-1937 : Déportations de minorités ethniques dans le cadre du «nettoyage » des zones frontalières de l'URSS
Août 1937-novembre 1938 : Arrestations et exécutions de masse de la «Grande Terreur »
Déportations de populations et exécutions de masse dans les territoires annexés par l'URSS à la suite du Pacte germano-soviétique du 23 août 1939

Les déportations ethniques totales de « peuples punis » durant la « Grande guerre patriotique

Les déportations de masse dans le cadre de la resoviétisation des pays baltes, de l'Ukraine occidentale et de la Moldavie (1947-1949)

Déportations de minorités nationales dans le cadre des opérations de « nettoyage » et de « sécurisation » des frontières de l'URSS

 

Les purges de Staline,les goulags.

 

Le goulag était un système de camp de travail ,une monstrueuse usine de la mort,environ 40.000.000 de personnes moururent dans ces camps de travail.

 

 

Repost 0
Published by DLF - dans Souvenir.
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 10:15

       
       
LETTRE MENSUELLE de L'ASAF 12/01
« Ne pas subir » (Maréchal Jean de Lattre de Tassigny)
       

Madame, Monsieur ;
En cette année d'élections, la rédaction de l'ASAF adresse à tous ses lecteurs ses vœux de confiance en la France et son armée.
Elle souhaite aussi que vous l'aidiez à diffuser le plus largement possible cette première lettre de l'année 2012 en la transférant vers votre famille, vos amis et vos relations.
Elle espère enfin qu'en 2012, grâce à vous, l'armée sera encore davantage au cœur de la Nation et dans le cœur des Français.


Bien cordialement.
Henri Pinard Legry
Président de l’ASAF


       
Défense : l'indispensable redressement        
Constat !
L'année 2011 qui vient de s'achever a rappelé à nos compatriotes et prouvé aux puissances étrangères le savoir faire opérationnel de l'armée française dans les différents types de conflits où elle a été engagée. Mais ces opérations militaires ont aussi cruellement révélé sa dépendance envers les Américains, faute de disposer de certaines capacités majeures.
Cette situation est la conséquence patente de la réduction continue des ressources que notre pays consacre à sa défense depuis plus de 30 ans. Si cette tendance ne s'inverse pas, non seulement les lacunes actuelles ne seront pas comblées mais elles se multiplieront et le niveau d'entraînement, jusqu'à présent préservé, chutera par manque de moyens suffisants. Cette paupérisation progressive de l'armée se traduira par une perte irréversible de sa capacité d'action.
Les élus, membres des commissions parlementaires de la Défense partagent ce constat, et les propos tenus par les responsables des armées l'automne dernier ont été sans ambiguïté malgré les habituelles précautions oratoires inhérentes à ce genre d'exercice.
Options ?
En dépit de ce constat et compte tenu de la situation financière difficile que traverse la France, des voix estiment normal et inévitable que les armées participent à l'effort budgétaire demandé à l'Etat. Elles oublient qu'en 30 ans la France a divisé par 2 ,5 son effort de défense qui est passé de 4% à 1,6% du PIB.
C'est ainsi que certains proposent de réduire encore les effectifs d'une armée de terre déjà passés sous le seuil critique des 100 000 hommes. Comment dans ces conditions, assurer une formation et un entraînement de qualité et disposer d'un volume de forces significatif dans les zones d'engagement, y compris le théâtre national? Il y a pourtant bien longtemps que les " gros bataillons " n'existent plus, et qu'un tiers des effectifs existants part en opérations chaque année !
Doit-on se satisfaire d'une flotte d'avions ravitailleurs, de transport et d'hélicoptères dont les capacités sont inférieures à celles qu'elles étaient il y a 20 ans alors que les zones d'engagement sont plus éloignées?
Comment la France, sans bâtiments de surface en nombre suffisant, peut-elle contrôler son espace maritime, soit 20 fois sa superficie, et participer à la sécurité des voies de communication commerciales ?
Zones d'intérêt :
Hors l'Europe, nos zones stratégiques prioritaires sont l'Afrique et le Moyen Orient pour des raisons évidentes liées à la géographie (proximité, ressources énergétiques, démographie, sous développement).
La Méditerranée est plus que jamais un lac et les frontières de l'Europe passent à moins de 500 kms des capitales des Etats souvent agités qui la bordent au sud et à l'est. La Corse, la Sicile, la Crète, Chypre fournissent à cet égard les bases indispensables pour la surveillance et la conduite d'éventuelles opérations d'un certain niveau, dans la durée.
L'Afrique subsaharienne, bien plus que l'Afghanistan, constitue une zone clef pour la France et l'Europe. Si son riche sous-sol recèle des matières premières en quantité que l'Europe ne possède pas et dont elle a besoin, son développement économique insuffisant et sa démographie explosive entraînent une instabilité dangereuse qui pousse de nombreux Africains à émigrer.
Pour accélérer le développement économique de l'Afrique, notre pays, avec ses voisins européens, ne va-t-il pas devoir renforcer son aide pour stabiliser et sécuriser les pays en proie à des crises et des conflits récurrents qui génèrent en outre terrorisme, piraterie et extrémisme ?
Vigilance.
Toute politique s'appuie sur une stratégie générale dont la stratégie militaire est l'une des composantes. La campagne électorale ne doit donc pas se limiter à l'annonce de mesures ponctuelles et catégorielles, en particulier dans le domaine de la Défense.
Il convient de veiller à ce que les propositions des candidats pour rétablir les finances de la Nation ne soient pas le produit d'une réflexion exclusivement comptable, mais prennent en compte les ressources nécessaires pour que nos forces retrouvent la cohérence de leurs moyens à un niveau suffisant.
En ces temps incertains, les armées restent en effet un atout essentiel qu'il serait dangereux de perdre. Elles garantissent à notre pays non seulement son indépendance et sa sécurité, mais contribuent largement à la défense de ses intérêts stratégiques, au soutien de son industrie ainsi qu'à sa crédibilité et à son influence dans le monde.
Rédaction de l’ASAF       

Accéder aux articles d'actualités sur le site ASAF
www.asafrance.fr

Pour recevoir par la poste chaque trimestre la publication de l'ASAF (64 pages) dont le dernier numéro, comprenant plus de 30 articles est paru le 15 décembre.        
Adhérez dés maintenant à l'ASAF (année 2012) au prix de 25€ </span>
CLIQUEZ sur ce lien:  link pour vous enregistrer et adressez
un chèque de 25€ par courrier !
à l'ordre de : ASAF, 18 rue de Vézelay , 75008 Paris.       
       
Site : www.asafrance.fr
Courriel : secretariat@asafrance.fr
18, rue de Vézelay
75008 Paris

Tél/Fax : 01 42 25 48 43    Cette lettre peut être diffusée sans réserve vers les autorités et élus de vos connaissances, les médias et relais d'opinion, dans votre entourage familial, professionnel et associatif.
Très cordialement.
Henri PINARD LEGRY.
Président de l'ASAF.            



Repost 0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 07:44

Comme chaque début d'année,des représentants de la section de Thionville ont rendu visite à leurs anciens qui ont des difficultés à se déplacer et leur ont remis le cadeau de l'amitié.

 

Cette action s'est terminée le vendredi 13 janvier,ce jour là,en après midi,le Président de section Gilbert Triestini,Danièle Schroeder-Couenne, réviseur aux comptes et Michel Deloffre, responsable du blog se sont rendu à Metz et environ pour une visite chez M.Gérard Arbre et M.Charles Drouchon.

 

Gérard Arbre et sa fille nous ont reservé un accueil chaleureux et nous ont autorisé à prendre quelques photos souvenir.

2012-janvier-visite-chez-nos-anciens--1-.JPG

de G à D et de H en B.Gibert ,la fille de Gérard,Gérard,Danièle.

2012-janvier-visite-chez-nos-anciens--2-.JPG

Michel,Gilbert,Gérard et Danièle.

 

2012-janvier-visite-chez-nos-anciens--4-.JPG

Les souvenirs de Gérard:ses décorations,les insignes des unités auxquelles il a appartenu,en haut les photos de son père et grand père qui ont combattu durant la guerre 14/18 et leurs décorations.

2012-janvier-visite-chez-nos-anciens--5-.JPG

 

Après une visite au foyer de la section Metz-Montigny:

Tout aussi chaleureux a été l'accueil de Charles Drouchon et de son épouse qui nous ont également permis de prendre quelques images.

 

2012-janvier-visite-chez-nos-anciens--11-.JPG

L'épouse de Charles,Gilbert et Charles.

2012-janvier-visite-chez-nos-anciens--12-.JPG

les médailles et insignes de Charles

2012-janvier-visite-chez-nos-anciens--13-.JPG

ses distinctions militaires et UNP

 

Au cours de notre conversation il est apparu que Charles avait servi au 3°RPC en Algérie sous les ordres du colonel Bigeard et ensuite du colonel Trinquier et il se trouve que le responsable de notre blog connait un autre ancien para,adhérent UNP à la section des Deux Sèvres,qui a servi à la même période dans le même régiment,Gustave Prigent.Gustave a créé un blog sur cette periode et sur le 3°RPC,les coordonnées ont été transmises et peut être que nos deux anciens auront plaisir à prendre contact

.

le lien du blog. link          http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com/#

 

Nous aurions pris plaisir à rester d'avantage en compagnie de ces amis,mais le temps ne nous l'a  pas permis, peut-etre que nous aurons l'occasion de nous revoir dans le courant de l'année,en tout cas nous ferons en sorte que cela se réalise.

 


Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 10:45

En vente actuellement:21 euros 85


 

Indochine 1946 -1954 témoignages inéditsLa guerre d'Indochine est entrée dans l'histoire, alors que les derniers témoins nous quittent peu à peu.
À l'initiative de La Sabretache, société d'histoire militaire, quatorze anciens du corps expéditionnaire français en Extrême-Orient racontent leurs souvenirs de soldats. Ils étaient alors jeunes officiers ou sous-officiers. Leur regard de cadres au contact de la troupe s'écarte de l'histoire officielle et des rapports d'état-major. Ils nous font part de leur expérience du combat dans un contexte auquel ils ont dû s'adapter avec leurs hommes, dont ils ont partagé les épreuves.
Ils nous donnent aussi les réflexions que leur inspirent ces événements avec le recul du temps. Leurs témoignages inédits sont accompagnés d'une riche iconographie, elle aussi inédite. Ces écrits ont une véritable valeur documentaire. Ils abordent ce qui touche directement les unités, lors de leurs engagements en opérations, avec leurs armements et leurs équipements. Ils évoquent aussi à de nombreuses reprises un aspect mal connu du conflit : ces Vietnamiens qui combattaient aux côtés de l'armée française pour l'indépendance de leur pays.

Repost 0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 11:26



La ville de Givet a été longtemps un endroit stratégique,après avoir appartenu à l'Episcopa de Liège,la ville passe à Charles Quint,qui dès 1555 y fait construire une forteresse,le Fort de Charlemont.
En 1678 la place est prise par la troupe de Louis XIV,et le traité de Nimègue donne Givet à la France.De 1680 à 1697 Vauban améliore les fortifications de Charlemont et celles du Grand-Givet.
Givet est assiégée par les Prussiens en 1815 pour être ensuite occupée par les Russes en 1816/1877 ,un siècle plus tard en 1914 les troupes allemandes s'y installent après avoir fait bombardes la ville et le fort.Revenues en 1940 elles en sont chassées en 1944,Givet est libéré par les troupes alliées.

En 1961/62,les régiments paras sont rentrés d'Algérie,le commandant de la 11émeDLI décide de créer  au Fort de Charlemont,un centre école commando,dès 1962 le centre est en activité et reçoit les éléments des régiments de la division.
Le 1er janvier 1963 l'école devient le premier Centre d'Entrainement Commando de France.Sa devise est alors"Croire et vaincre".

(les infos suivantes proviennent du site www.cofat.terre.defense.gouv.fr)
Le centre possédait une capacité simultanée de 550 stagiaires,il dispensait une instruction collective de type commando adaptée et progressive qui visait à endurçir les individus,renforcer la cohésion des unités,développer l'esprit de décision des chefs et leurs capacités d'adaptation face à des situations inhabituelles,faire acquérir ou perfectionner des savoir-faire particulier d'infanterie ou autres.

Le CEC dispensait des stages d'aguerissement d'une durée de trois semaines,et des stages adaptés ou ciblés de une à deux semaines,representant  les anciennes unités de Zouaves,il conserve le patrimoine du 9éme Régiment de Zouaves.

En juillet 1999 le CEC est rattaché pour emploi au Commandement de la Formation de l'Armée de Terre.

Sa fonction instruction.
-quatre brigades d'instruction.
-un atelier franchissement humide.
-un atelier destruction et gestion des munitions.
-deux ateliers d'entretien pour l'ensemble des sites d'instruction.

Sa fonction de soutien.(une compagnie administrative et de soutien comprenant):
-un service accueil et hébergement.
-un ordinaire et un mess de garnison.
-une section infrastructure et son atelier de casernement.
-un centre médical de garnison avec trois médecins et deux équipes d'intervention.
-un atelier NTI 1 AEB.

Durant les 529 stages,environ 77.400 militaites ont effectué ce stage,encadrés par 513 instructeurs.Le CEC avait une superficie de 90 hectares,des centaines de mètres de muraille,165 obstacles et 18km de cables.

Année 2008,par décision gouvernementale, le CEC de Givet ferme ses portes.En mars le dernier stage,le 9éme prend fin,en juin le drapeau quitte le CEC.En août 2009 le CEC n'existe plus.

Quelques images régimentaires ou personnelles déjà mises sur notre blog.(Compagnie Portée,6°RPIMa,été 1962).
CP10

 

CP11

 

CP15

 

 

CP12

 

CP16

CP19

CP17

 

vous pouvez,si vous le souhaitez,faire ajouter des photos personnelles  à cet article,vous coordonnées y seront portées.

Repost 0

Présentation

  • : blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • : Blog créé initialement pour faire connaitre la section de Thionville,s'est étendu à des sections et amicales de la région et d'ailleurs.
  • Contact

Recherche