Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 08:18

Un livre de mémoire.

 

Harkis-soldats-abandonnes-jpgPrésentation de l'éditeur
« Je voudrais vous rendre hommage, à vous, harkis, mais ce livre le fait mieux que moi. C est vous qui parlez, avec une pudeur, une gravité, une distinction.

On vous a abandonnés, trahis, nous, la France, notre France.

Vous le dites avec des mots simples. Vous restez fidèles à la France. Vous, les survivants, vous gardez l¹espérance, et cela atténue la tache noire sur le drapeau tricolore.
On doit vous dire merci. »


Pierre Schoendoerffer
50 ans après la guerre d Algérie, Harkis, soldats abandonnés présente le témoignage inédit de six harkis et de quatre « hommes d honneur » qui reviennent sur un passé qui a mêlé leur histoire personnelle à la grande histoire

 

-XO editions

-240 pages

-29X23cm

-paru le 23 février 2012

 

 

 

Autre article sur le sujet-autre livre: De Montpellier à Paris,la marche de Harkis.(vidéo)

Repost 0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 10:35

Xavier Tordeux,UNP Thionville et ancien du 3°RPIMa nous a demandé de relayer cette information provenant de son amicale du 3°RPIMa.

 


Objet : Recherche de photos 3°RPIMa année 1962.

 

Nous recherchons pour l'Amicale toutes les photos  de 1962 couvrant :*Le départ du Régiment d'Alger*Son arrivée à Port Vendre, et à Carcassonne.En vous remerciant d'avance de votre collaboration.
lien vers le site de l'amicale:  link
amicale-du-3.jpg
Repost 0
Published by DLF - dans Recherches
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 10:22

5°Bataillon de marche du 7°Régiment de Tirailleurs Algériens en Indochine.

dernier-baroud-a-DBP.jpgDans ce livre,René Bail rend hommages aux troupes de l'armée d'Afrique durant la guerre d'Indochine.Il nous parle du 5°/RTA de sa constitution,des opérations qu'il a mené en Indochine jusqu'à son dernier combat dans la cuvette de Diê, Biên Phu.

Notes de l'auteur:
14 mars 1954,18 heures.Le cataclysme se déchaine sur le centre de résistance "Gabrielle",la position la plus au nord du camp retranché de Diên, Biên Phu.Le général Giap entame de deuxième acte de son offensive.La veille,la division 312 avait enlevé le centre de résistance "Béatrice",défendu par la III/13°DBLE,tandis que son artillerie neutralisait celle du camp retranché,surprenant l'état-major par la densité se ses tirs.
Assuré d'une autre victoire,mais voulant éviter les pertes,Giap avait déclenché ,en préliminaire,une violente préparation d'artillerie,cherchant à écraser la colline fortifiée que les viets avaient baptisée "Doc Lâp" ,(indépendance),défendue par le 5° bataillon de marche du 7° régiment de tirailleurs algériens.
L'atout-maître de ce bataillon résidait dans son expérience au combat,car de nombreux tirailleurs étaient des anciens de la campagne d'Italie ou comptaient déjà un séjour en Indochine.Il bénéficiait,d'autre part,d'un encadrement complet et expérimenté,ce qui n'était pas le cas d'autres unités du camp retranché.
Plus de quatorze heures de combat sans merci avant que Gabrielle tombe entre les mains de Giap,qui ne réussit à emporter la décision finale qu'après avoir engagé successivement deux divisions.Victoire à la Pyrrhus,car la division 308 avait  eu 1300 hommes tués et la 312,plus de 700,sans oublier plisieurs milliers de blessés.Cette nuit la plus longue,pour Giap,sera également la plus meurtrière.
Des 877 hommes du 5°/7RTA présents au début des combats,il restera environ 150 rescapés que l'on enverra sur "Isabelle",la position la plus au sud où,la nuit du 7 au 8 mai,ils se battront jusqu'au bout.Puis,ce sera la captivité,qui diminuera encore les effectifs.
65 hommes seulement reviendront,dans un état de santé précaire....
Réalisé à partir de nombreux témoignages recueillis auprès de ceux qui n'ont pu oublier la nuit la plus longue de leur existence,cet ouvrage permet,à l'aide de nouveaux documents,d'émettre de nouvelles hypothèses et d'apporter d'autres conclusions à la bataille de Diên Biên Phu.

René Bail:
Né en 1931 à Bar-sur-Aube.Il passe toute sa jeunesse à Dunkerque,où il va découvrir la mer et subir certains événementsde la Deuxième Guerre mondiale,entre 1940 et 1945.Il entre dans la Marine à 17 ans.Devenu photographe,il va suivre pendant sept ans les opérations d'Algérie.N'hésitant pas à sortir du cadre de la "Royale",il emboite le pas aux unités de la Légion Etrangère ,aux parachutistes,opère avec les commandos de chasse,les commandos-marine,les groupements hélicoptères,etc....

 

Dans son second séjour en Indochine,Lucien Pallez,UNP Thionville à appartenu à ce bataillon.Voir sur ce lien: Lucien PALLEZ-1°RCP-7èmeRTA-265 ème Compagnie de Supplétifs.21ème RTA-12ème BI-1/21°RTA.

 

Une recherche a été tentée sans résultat sur ce lien  Indochine-recherche d'information sur soldat du 5/7°RTA.

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 07:40

Pacha75005 (pseudo), à mis en ligne sur YouTube une vidéo sur laquelle les anciens retrouverons le souvenir des tours de départ (Brigitte) et d'arrivée de Pau ainsi que le souvenir de leurs premiers sauts.

 

Et merci à celui qui a mis cette vidéo souvenir en ligne,nous sommes nombreux à être passés par ces portes.

 

                                                      

                                      un clic sur le lien ci dessous pour accès à la vidéo.

 

link

 

 

à l'époque deux Brigittes

 

la Brigitte métallique 

 

carte tour de départ

 

l'autre Brigitte

brigittebardot008.jpg

Repost 0
Published by DLF - dans Souvenir.
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 09:37

entete2
 
LETTRE MENSUELLE de L'ASAF 12/02
« Ne pas subir » (Maréchal Jean de Lattre de Tassigny)

Madame, Monsieur ;

Voici la deuxième lettre mensuelle de l'ASAF de l'année 2012.
L'ASAF souhaite que les éléments qu'elle contient contribuent au débat sur les questions militaire et de défense lors de la campagne pour l'élection du président de la République.
Bonne lecture.

Bien cordialement.

Henri Pinard Legry
Président de l’ASAF


La Défense, un atout majeur pour la France
La Défense est un sujet dont parlent peu les candidats à la présidentielle au point que l’un d’entre eux, et non des moindres, n’en fait que la dernière de ses 60 propositions. Est-ce une marque de désintérêt ou d’ignorance de ce qui est pourtant le premier devoir d’un chef d’Etat ?
Si d’aventure ce sujet est abordé, c’est généralement pour laisser entendre que le budget des armées participera aux efforts visant à rétablir l’équilibre budgétaire.
Ces coupes budgétaires réduiraient dangereusement nos capacités opérationnelles mais elles affaibliraient également une industrie performante et un système de formation remarquable.
Un outil industriel de grande valeur

La France dispose encore d’une industrie d’armement complète et de grande qualité comprenant des entreprises de niveau mondial et une multitude de PME performantes qui ont le grand mérite, en ces temps de délocalisation, d’avoir leurs usines et centres de recherche implantés pratiquement tous sur le territoire national.

Ces entreprises fournissent à la France non seulement des équipements parmi les meilleurs mais elles représentent chaque année 6 milliards € d’exportations soit l’équivalent de 12% du déficit commercial. Cette industrie de défense largement exportatrice rapporte dans les caisses de l’Etat, sous forme d’impôts, taxes et cotisations diverses, sensiblement la somme que celui-ci dépense pour équiper notre armée.

Mais ces exportations ne sont possibles à ce niveau que parce que l’armée française jouit aujourd’hui d’une réputation d’excellence qu’elle doit autant à ses matériels qu’aux hommes et aux femmes qui les servent.

L’industrie d’armement est un secteur où la France est encore très bien placée. Dans la compétition économique actuelle elle doit non seulement le conserver mais le développer tant il est vrai qu’il est très difficile et coûteux de reprendre un créneau à des concurrents.

Ajoutons que ces emplois industriels restent en France et que les technologies sophistiquées développées dans les armements et équipements bénéficient souvent à l’ensemble de l’industrie civile.
A ce point, on pourrait même se demander si la contraction régulière du budget de la Défense depuis plus de 30 ans n’a pas contribué à notre déclin industriel.

Inversement, et pour ne citer que quelques exemples, à qui devons- nous notre position de leader dans les industries nucléaire, aéronautique et spatiale, si ce n’est , pour une part importante, à l’effort militaire fait dans ces domaines dans les années 60 et 70.

Une référence dans le domaine de la formation

Peu de gens savent que l’armée incorpore chaque année 30 000 jeunes Français, en majorité sous contrat à durée déterminée, et en remet autant sur le marché du travail.

Combien savent que l’armée consacre une partie importante de ses ressources à la formation initiale et continue de son personnel dont la carrière dure en moyenne 10 ans.

Ceci est d’autant plus nécessaire que les cadres comme les militaires du rang, aujourd’hui professionnels, peuvent être engagés dans tout type de conflit et doivent donc être capables de mettre en œuvre différents types d’ armes et d’équipements souvent complexes.

A la formation initiale qui dure entre 4 ans pour les officiers et 6 mois pour les engagés, s’ajoutent des stages de formation spécialisée et complémentaire, tout au long de la carrière. C’est une véritable formation en alternance.

Cette formation comprend toujours un volet éducation visant à inculquer le respect de la mission, le culte du travail bien fait et les valeurs fondamentales de la vie en société.

C’est donc du personnel formé qui, a son retour à la vie civile, constitue un atout pour les entreprises dans la compétition économique mondiale.
Cet aspect méconnu du rôle éducatif de l’armée est d’autant plus exemplaire qu’il permet une véritable promotion au mérite qui contribue à l’intégration des Français de toutes origines.

Cet ascenseur social, mis à mal dans la société civile, est toujours en vigueur au sein des armées. A cet égard, il faut rappeler que l’éventail des rémunérations va de 1 à 8 entre le jeune engagé sans diplôme et l’officier général chef d’état-major qui est responsable de l’ensemble des armées.

Au moment où les candidats à la présidence de la République dévoilent leurs projets concernant la désindustrialisation, la délocalisation, la formation professionnelle et l’éducation civique, il serait temps que le budget de la Défense ne soit plus perçu comme une variable d’ajustement mais comme un levier très efficace pour aider à relever les défis qui se posent aujourd’hui à notre pays.

Rédaction de l’ASAF


Accéder aux articles d'actualités sur le site ASAF
www.asafrance.fr

Pour recevoir par la poste chaque trimestre la publication de l'ASAF (64 pages) dont le dernier numéro, comprenant plus de 30 articles est paru le 15 décembre.

Adhérez dés maintenant à l'ASAF (année 2012) au prix de 25€

CLIQUEZ ICI pour vous enregistrer et adressez

un chèque de 25€ par courrier !

à l'ordre de : ASAF, 18 rue de Vézelay , 75008 Paris.

18, rue de Vézelay
75008 Paris

Tél/Fax : 01 42 25 48 43

Cette lettre peut être diffusée sans réserve vers les autorités et élus de vos connaissances, les médias et relais d'opinion, dans votre entourage familial, professionnel et associatif.
Très cordialement.
Henri PINARD LEGRY.
Président de l'ASAF
.
Repost 0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 17:08

 

Patrick-Charles Renaud

a le plaisir de vous annoncer la sortie de son
dernier livre

Guerre d'Algérie - Une génération sacrifiée
(50 ans après, des appelés et rappelés témoignent)




Si vous le souhaitez, des exemplaires numérotés sont disponibles au prix de 21,50 Euros (+ frais de port et d'emballage).
Dédicaces personnalisées possibles sur demande.

Un livre de 332 pages + 16 pages de photos en noir & blanc

Couverture et Page 4 de couverture en couleur - Format 155 x 240
Un livre articulé en huit parties enrichies par une soixantaine de témoignages

 

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez consulter le site dédié au livre en cliquant sur la photo de couverture ci-dessous :
G-A-generation-sacrifiee.jpg
Si vous avez la possibilité de faire connaître cette offre à d'autres Anciens d'Algérie ou personnes susceptibles d'être intéressées, je vous en remercie par avance.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bon de commande

Exemplaire(s) numéroté(s)

à retourner accompagné de votre règlement à

Patrick-Charles Renaud

113, Avenue Foch - 54270 Essey-lès-Nancy

Tél : 03 83 20 13 38 - e-mail : patrick-charles.renaud@orange.fr

 

Nom :........................................................................ Prénom :........................................................................

 

Adresse :..............................................................................................................................................................

 

Code postal : ............................. Ville : .........................................................................................................

Courriel : ....................................................@.....................................

Commande .......... Exemplaire(s) numéroté(s) du livre " Guerre d'Algérie - Une génération sacrifiée " au prix unitaire de 21,50 € + participation au frais de port et d'emballage (1 exemplaire = 4,20 € - 2 exemplaires = 5,50 € - 3 et 4 exemplaires = 8,50 € -A partir de 5 exemplaires et au-delà forfait de 10,00 €), soit un total de ............... € à régler à l'ordre de Patrick-Charles RENAUD par chèque bancaire ou postal.

 

Fait à ............................................, le.................................... Signature :

 

 

Dédicace(s) personnalisée(s) uniquement sur demande - Merci de le préciser et de communiquer les éléments 



Restant à votre disposition,

Cordialement,


Patrick-Charles RENAUD

113, Avenue Foch
54270 Essey-lès-Nancy
Tél. : 03.83.20.13.38

patrick-charles.renaud@orange.fr
Repost 0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 17:32

Saint Michel 1986

1986-DLP-107-saint-michel-1986-7.jpgToujours prêts..... à faire la fête!
Le Palais des Congrès attira un grand nombre,dès la fin des cérémonies,les participants qui convergeaient en ordre dispersé vers les Salons Concorde-Lafayette où devait avoir lieu les agapes et la danse.
Les premiers étaient sur place bien avant l'ouverture des portes.
Mais soyez rassurés,il y eut suffisemment de nourriture pour apaiser la faim de près de 1000 convives.
Repas digne d'un grand traiteur.Champagne,danse alternée de chants "Para" interprétés par des "choristes" qui s'étaient entrainés à répéter pour cette occasion.(Bravo Goimbault et ......les autres!)
En piste pour la danse où autour des tables,tout allait bon train.Les "Officiels",les membres des délégations "Para" de la 11° DP,nos amis paras étrangers ne furent pas les derniers à  animer cette soirée et le champagne aidant,il n'y eut plus de frontières d'âge ou de personnes.
Tout le monde fraternisa et dansa,dansa....jusqu'aux premières heures de l'aube! Il fallu pousser dehors ceux qui s'étaient regroupés au bar pour chanter.
Ce fut une belle et longue  "Nuit Para"! Mais d'ores et déjà se profile la Saint Michel 87 avec comme objectif  1500 convives.

s-en-fout-la-mort.jpg

 

 

 

Qu'on se le dise. Notre amie Colette Duval  était de la fête et dédicaça  son livre " S'en fout la mort" véritable hymne à la vie qui est aussi une leçon de courage.


 

Source de l'article et de l'image :DLP nr 107.

 

 



Quelque soit votre section ou amicale,si vous possédez des images de cette manifestation,vous pouvez nous les transmettre,elles seront ajoutées à l'article avec le nom du propriétaire.

Repost 0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 10:46

Sans titre 1 (2)

 

Bonjour

 

A  un mois de son troisième anniversaire,notre blog vient de passer le cap des 100.000 visiteurs,100.001 visiteurs exactement ce 15 février et 343.755 pages vues.

 

Par le formulaire de "contact" des personnes sont venues nous demander ou s'adresser pour inscription à l'UNP ou dans nos associations présentes,si l'on tient compte que ces personnes n'ont pas apperçu les adresses ou numéros de téléphone à joindre en bas des liens en images dans la présentation du blog,ça laisse supposer que d'autres  les ont utilisés.

Nous ne saurons jamais l'utilité qu'a pu avoir notre blog dans ce domaine mais il est clair qu'il a servi à quelque chose.

 

Nous allons faire en sorte qu'il continue son chemin,et,à ce sujet,des membres de nos associations diverses et patriotiques participent à des cérémonies dont on parle peu comme par exemple des voyages organisés pour des écoles vers des lieux de mémoire etc....

Le blog peut si certains le souhaitent créer une catégorie pour cela,mais bien entendu,le responsable ne peut rien faire sans obtenir les informations nécessaires.Donc,à vous de voir si ça vous interesse ou pas.Vous devez savoir que,au travers des liens qui apparaitront sur le net (les titres des articles rattachés à des assos ou communes) vous pourrez ainsi mieux vous faire connaitre.

 

Nous sommes toujours disposés à ouvrir nos pages à des anciens qui souhaitent se raconter et diffuser leurs images personnelles.Utilisez pour cela le formulaire de contact en haut de la page de présentation.

 

Amicalement-Michel Deloffre (pour le blog)


Statistiques--fevrier-2012.jpg

Repost 0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 00:00

 

 

livre 3 ans chez Bigeard

 

Radio de première classe de 1955 à 1957 au sein du 3°RPC ,Albert Bernard nous décrit l'ambiance qui régnait au sein de ce régiment d'élite commandé par Bigeard.Il retrace les principales opérations qu'il a méné sous ses ordres,Timimoun,Sirocco,la bataille d'Alger.Il évoque la mémoire des capitaines Florès et Douceur et nous propose des textes lnédits de ces deux officiers mythiques...........

 

 

 

 

 

 

 

 

Paru le 17/01/2012

Edition Little Big Man

527 pages

 

 

 

 

un blog sur le net ou Gustave Prigent raconte son passage dans la même unité et à la même période sur le lien suivant:      link       (blog de Gustave 3°RPC)

 


Repost 0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 07:45

Dans notre catégorie" collections diverses"

 

propriétaire du casque pépin 1926:les noms des propriétaires ne sont jamais révélés.

 

PICT0026.JPG

Repost 0

Présentation

  • : blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • : Blog créé initialement pour faire connaitre la section de Thionville,s'est étendu à des sections et amicales de la région et d'ailleurs.
  • Contact

Recherche