Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 20:52
Dans la forêt de Saint SAUVANT et au cimetière de ROM, nous rendrons hommage à nos anciens tombés au champ d’honneur. Ces lieux ont été marqués par le passage des anciens parachutistes SAS, durant une opération en Poitou du 9 juin au 7 juillet 1944, date à laquelle ils ont été exécutés. Désormais, ils reposent dans notre région 
     
Section-UNP-790-2961.JPG-2.jpg
   
- CEREMONIE EN PRESENCE DES CADRES DE L'ENSOA ET DU PRESIDENT DES SOUS/OFFICIERS
Section-UNP-790-2872.JPG-2.jpg
- DES MAIRES DE SAINT SAUVANT ET ROM ET LEURS CONSEILLERS MUNICIPAUX

Section-UNP-790-2881.JPG-2.jpg
- LES ANCIENS  SAS

- LES ANCIENS TAP DE L'UNP 79
   
Jean-Michel Papin vice président et secrétaire UNP 79
Repost 0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 20:45

 

 section 572 logo
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

             Saint Michel 2012

 

 

 

 

Le dimanche 07  octobre 2012  nous nous retrouverons en famille autour d’un repas servi : salle des fêtes de SARRALTROFF  afin de fêter le saint patron des parachutistes, l’archange Saint Michel.

         

Programme :

 

11h15             Rassemblement autour du monument aux morts

                       de la commune de SARRALTROFF .

 

11h30             Cérémonie commémorative avec dépôt de gerbe.

 

11h45             Vin d’honneur .

 

12h45              Repas de cohésion. 

 

Comptant sur votre présence, afin que cette fête soit un succès et dans l’attente du plaisir de vous revoir ;

 

Je vous prie de croire, à l’expression de mes cordiales et sincères salutations   parachutistes.                         

 

                                           Jean-Pierre ROUH

                                         Président section 572

 

 

 

section 572 logo bis


                                     SAINT MICHEL 2012

 

                              SALLE DES FETES DE SARRALTROFF

                      A partir de 12h45  le  Dimanche  07 octobre  2012                   

                                                   

 

                                                                MENU

 

-         Pâté en croûte sur son lit de salade 

-         Cochon de lait – Gratin dauphinois – Salade verte

-         Duo  de  fromages

-         Vacherin

-         Café

 

         Le prix du repas est fixé à 25 euros, boissons en sus

 

……………………………………………………………………………………………………………………….

 

                            COUPON REPONSE

 

A renvoyer à :   Mr Patrick SCHEID - 110, rue Paul Cézanne  57400  SARREBOURG.

Tel : 09 52 68 66 81 / 06 70 12 57 19 : Email : p.scheid@orange.fr

 

                     Au plus tard pour le 1er octobre 2012.

 

Madame, Monsieur ou Section de……………………………participera au repas.

 

Sera accompagné de…………personnes. Ci-joint le règlement par chèque à l’ordre de

< UNP  Sarrebourg >   

 

                          25 euros x …….=………….euros.            

 

Repost 0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 20:42

Une anonyme a écrit:


Monsieur le Ministre,

Hier est parue dans la presse votre décision de geler un tiers des tableaux d’avancement militaires pour 2013. A cette occasion nous avons appris également le reste de votre planification que je ne vous rappelle pas ici, je suppose que vous êtes parfaitement au courant.

Les militaires ayant un devoir de réserve, aucun syndicat pour se défendre, n’ont qu’une solution, celle de se taire.

Il n’en est pas de même pour leurs épouses, et c’est en tant que femme de militaire que je m’adresse à vous. Une femme de militaire, en épousant un soldat, épouse l’armée, tant ce métier influe aussi sur nos vies d’épouses puisque nous apprenons au fil des années à être
« les bases arrières ».

Vous gelez les carrières de nos maris, vous compromettez les emplois de nos jeunes. Nous pouvons le comprendre puisqu’il faut participer au redressement économique de notre pays ruiné par des années de gabegie et de mauvaise gestion, ruiné par les placements inconsidérés de nos banquiers qui, malgré leur expérience et leurs compétences, les perdent dés qu’on leur annonce un rendement de 10000 pour 1 euro investi…

Nous pouvons le comprendre car de toutes les façons il n’y a pas d’autre choix pour le peuple français que de payer.

Nous ne comprenons pas, par contre, les choses suivantes:

- Vous êtes le Ministre de la Défense, Monsieur Hollande est le Chef des Armées.

Aucun chef dans l’Armée n’aurait pris ses hommes en traitre et ne leur aurait laissé apprendre une si importante nouvelle par la presse. En fait de presse, seul Le Point en a fait état, et ensuite quelques blogs. Le reste des média a-t-il été muselé ?

Vous n’avez pas eu le courage d’en informer vos hommes, pourtant adultes responsables et à même de comprendre.

Vous avez tenu secrètes les discussions autour de cette décision et vous avez demandé à l’Etat Major des Armées le silence, le forçant donc à cette infamie manipulatoire. De ce fait, vous avez détruit irrémédiablement la confiance que les militaires avaient en lui et en vous.

L’Etat Major des Armées par cette attitude a fait preuve d’un sens aigu de « courage » et de fidélité envers ses hommes. Ceci est aussi peu rattrapable que le Fouquet’s de Monsieur Sarkozy ou pour Monsieur Hollande le tweet de Madame Trierweiler.

Si vous ne le comprenez pas, changez de métier

- Vous avez été nommé par un élu du peuple français

Je pense qu’il n’est pas utile de vous rappeler que vous avez été nommé par un élu du peuple français et qu’à ce titre, les Français ne sont pas vos sujets, mais au contraire en servant la France, vous les servez. Le respect envers nous est donc plus que de mise, c’est un devoir. Le même que nous devons tous à notre pays, puisque nous, Français, sommes la Nation.

Si vous ne le comprenez pas, changez de métier

- Vous divisez les Français

Vous avez décidé de faire des économies sur le dos de l’Armée car, bien que vous craigniez la réaction de l’Armée, vos cachotteries en sont la preuve, seule celle-ci semble participer à cet effort. Je ne vous rappellerai pas non plus ici la décision du gouvernement d’augmenter le nombre de fonctionnaires dans d’autres branches telles que l’Education Nationale, dont tout le monde sait que les problèmes ne viennent pas du nombre d’enseignants. Je ne vous rappellerai pas non plus que leurs salaires viennent d’augmenter.

Vous ne traitez donc pas tous les Français de la même façon, vous ne faites pas supporter cet effort à tous les fonctionnaires français.

De là à penser que les militaires sont des citoyens de seconde zone, il n’y a qu’un pas que vous nous avez fait franchir.

De là à créer des tensions entre l’Armée et le reste du peuple français, il n’y a qu’un pas et il vient d’être franchi

Si vous ne le comprenez pas, changez de métier

- Vous avez décidé d’un autre Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité, qui doit être rendu avant la fin de l’année.
Mais vous n’attendez pas les conclusions pour déjà décider de l’orientation de la Défense. Dans ce cas pourquoi ce Livre Blanc, pourquoi cette fausse concertation? Si ce n’est parce
que sous couvert de politique de Défense, il s’agit plutôt d’une décision économique ?

Par cela, vous montrez plutôt que vous agissez dans l’urgence et l’affolement.

Et s’agissant de décision économique, pourquoi seule l’Armée paie-t-elle les erreurs commises par la droite et la gauche depuis une génération ?

Si vous ne comprenez pas que nous avons compris que vous ménagez ceux qui ont voté pour votre parti , changez de métier

En conclusion, Monsieur le Ministre, vous ne comprenez ni l’Armée, ni votre état de Ministre de la Défense.

Si vous ne comprenez pas que l’Armée réagit, non pas avec des promesses électorales, non pas avec des promesses financières, non pas avec des promesses tout court, mais à des valeurs de rectitude morale, de promesses faites dans le passé que l’on doit tenir (faites par la France, et non un parti), de responsabilité, d’exemplarité et de courage du chef, c’est que vous ne comprenez pas l’Armée que vous avez la prétention de vouloir diriger.

Et si vous ne comprenez pas cela, changez de métier.

D.F.

Epouse de militaire qui ne dira ni son nom ni le grade de son mari pour des raisons évidentes.
Repost 0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 20:17

Le dimanche 30 septembre 2012 Célébration de la Saint Michel à Hagondange 

 

PROGRAMME :

9h30  Rassemblement sur le parvis de l'Eglise du Centre 

10h00 Office religieux

11h00 Rassemblement à la sortie de l'office religieux

11h15 Défilé vers le monument aux Morts en musique

11h40 Accueil des autorités civiles et militaires

Hommage aux Morts et Dépôt de gerbes

Lecture de la prière du Parachutiste

12h10  Défilé vers la salle des fêtes Paul Lamm

Allocutions et vin d'honneur offert par la municipalité

13h00 Repas de cohésion Salle Paul Lamm

 

 

 

                 MENU  

            (concocté par M. JAMINET)

Salle Paul Lamm, rue Henri Hoffmann à Hagondange vers 13h00

 

En self service 

Buffet d’entrées 

Salade de carottes, choux rouge, céleri rémoulade, taboulé, riz au thon, pommes de terre au museau de bœuf et nature, salade de pâtes, de tomates mozzarella au basilic

Crevettes, saumon froid, terrine de poisson

Rosbif, mousse de canard, jambon fumé et braisé, pâté de campagne, saucisson lorrain, poulet froid, mortadelle, pâté en croûte

Sauce vinaigrette, mayonnaise, cocktail, cornichons et petits oignons, citron

Servi à table 

Longe de Porc à la mirabelle, tomate, gratin de pomme de terre

Duo de Fromage et salade

Entremet de fruits rouges et sa crème anglaise

Café

Boissons en sus et tombola en milieu d’après midi

 


RESERVATION :

 

NOM : ……………………………… …………………………………

 

Nombre de personnes ……..…………………   X 27 €

 

Total : …………………………… €               

 

 

A retourner pour le 23 septembre 2012 dernier délai à :

Monsieur Camille LAURENT- Trésorier - 6 avenue des peupliers 57180 TERVILLE,

    ou :

Monsieur  Gilbert TRIESTINI – Président – 23 rue de Klang 57920 KEDANGE SUR CANNER 

Les réservations seront enregistrées uniquement après règlement, les chèques sont à libeller à l’ordre de l’UNP Thionville.

 

AUCUN REPAS NE SERA REMBOURSE SAUF CAS DE FORCE MAJEURE

Repost 0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 20:10

 

 
entete2
 

LETTRE MENSUELLE de L'ASAF 12/09

« Ne pas subir » (Maréchal Jean de Lattre de Tassigny)


Madame, Monsieur,

1/ L'ASAF vous adresse ci-dessous sa lettre électronique mensuelle 12/09 : "Cri de détresse ou signal d’alarme.

Elle alerte les autorités sur les graves conséquences que pourraient entraîner des réductions budgétaires dans les armées,
Comme l'ont rappelé les chefs d'état-major en juillet devant les membres de la Commission de la Défense, nos forces sont en limite de rupture tant sur le plan du moral que sur celui de la cohérence de nos capacités.
A l'heure où le pays est appelé à réduire son train de vie, l'ASAF rappelle que la Défense a déjà largement contribué à cet effort puisqu'elle a vu son budget divisé par 2 en 30 ans. Le seuil critique est aujourd'hui atteint. C'est un devoir de le dire aux Français.

 

2/ Si vous estimez que cette lettre est susceptible d'intéresser des personnes de votre entourage, nous vous proposons de la diffuser largement afin de participer à l'information de nos concitoyens au moment où la situation internationale montre des signes croissants d'instabilité et de dangerosité.

3/ Si vous partagez nos préoccupations sur les questions militaires et de Défense de notre pays, vous pouvez rejoindre l'ASAF, association indépendante, composée de bénévoles dont le but exclusif est de servir les intérêts supérieurs du pays et soutenir son armée, qui doit rester "au cœur de la Nation".

4/ Le dernier numéro de la publication de l'ASAF "Engagement" vient de paraître. Il a été tirée à 10 000 exemplaires "Cliquez ici".

Très cordialement.

 

Henri Pinard Legry
Président de l’ASAF


 

Cri de détresse ou signal d'alarme

 Le texte d'une lettre écrite par une épouse de militaire circule depuis 48h sur internet. 
L'ASAF, ne pouvant identifier l'auteur - qui déclare vouloir rester anonyme, ne publiera donc pas sur son site ce document appliquant ainsi rigoureusement la règle d'édition qu'elle s'est fixée.

Cependant, l'ASAF estime que les termes employés dans ce document révèlent, sous une forme inhabituelle mais directe et vraie, le malaise profond et général des armées qui pourrait rapidement atteindre un point de rupture et se traduire brutalement par des comportements aussi graves que ceux qu'ont déjà connus les forces de sécurité intérieure. 
La « coupe est pleine ». Il y a un vrai sentiment de « ras le bol ».

La méfiance

Ceux qui servent en silence les armes de la France mesurent le fossé considérable entre d'une part les déclarations élogieuses sur leurs succès opérationnels et les discours de compassion sur les sacrifices consentis et d'autre part les efforts et sacrifices budgétaires supplémentaires qu'ils doivent encore subir. 
Ils ont oublié leurs illusions ; ils perdent confiance ; ils subodorent la tromperie. 
Eux qui ne cessent de se réorganiser et de réduire leurs effectifs depuis 30 ans sans rechigner, en remplissant malgré tout les missions demandées parfois avec « des bouts de ficelle » et en prenant des risques personnels considérables, ne comprennent pas et n'acceptent plus de payer pour ceux qui, en France, refusent toute réorganisation ou réforme à coup de manifestations et de grèves et obtiennent ainsi gain de cause.

Ne plus se taire

Il faut comprendre que les soldats, marins et aviateurs qui ont vu leurs camarades tués ou blessés dans les conflits récents ne se tairont probablement plus s'ils constatent que les moyens juste suffisants qui leur ont été octroyés pour remplir leur mission, sont encore réduits. 
Ils savent que ce sont leurs jeunes camarades qui paieront demain au prix du sang les lâchetés et mensonges d'aujourd'hui. 
Mieux que quiconque ils savent que les mesures d'économie proposées par les technocrates de Bercy et du ministère de la Défense se traduiront demain par des morts et des blessés.

Invoquer la situation financière très grave

Dans laquelle se débat notre pays pour justifier de nouvelles coupes dans le budget de la Défense, c'est mentir par omission. C'est oublier de dire que la part du budget de l'Etat consacré à la Défense a été divisée par deux en 30 ans ; c'est oublier de rappeler que pendant cette même période la dette n'a cessé de croître !

S'opposer aux coupes sur le budget de la Défense

Est aujourd'hui le devoir des responsables militaires et civils, qui sont conscients de l'état réel de notre armée. Il leur faut éviter, par un silence complice, la dislocation irresponsable de notre outil militaire ; il leur faut se souvenir que le même silence des dirigeants politiques français pendant 30 ans a conduit à une dette abyssale de 1800 milliards d'euros.
Qu'ont fait ces responsables politiques des dizaines de milliards récupérés ainsi sur le budget de la Défense ? 

Aujourd'hui, plutôt que de sacrifier de manière quasi irréversible les moyens indispensables à l'Etat pour remplir son premier devoir, la classe politique dans son ensemble doit s'accorder à préserver les ressources consacrées à la Défense et proposer de réorganiser en profondeur des organismes budgétivores et souvent peu efficaces qui se sont fossilisés depuis plus d'une génération. 
Il y a encore dans leurs budgets des marges de productivité que les armées n'ont plus.

Rédaction de l’ASAF - (www.asafrance.fr)

Repost 0
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 22:06

 

 

                                   NewlogoSarrebourg 

 

                      SORTIE MARCHE ARZVILLER

 

Madame, Monsieur, les membres de l’U.N.P,

 

La traditionnelle Sortie-Marche de Juillet aura lieu, le dimanche 8 Juillet 2012 à Arzviller Etang de l’ami Gilbert FISCHER. (Fléchage à partir de l’église d’Arzviller)

9h30   Départ des marcheurs à partir de l’Etang.

11h15 Accueil des non marcheurs.

Un apéritif offert par la section sera servi vers 11h45, il sera suivi du repas aux environs de 12h30.

Au  menu :                          Grillades avec ses salades
                                               Dessert ( Vacherin glacé ) ,

                                             Café

 

Le prix du repas sera de :                            15€  par personne (boissons non comprises).

                                                                       7 €  par enfant (moins de 12 ans).

 

Pour la bonne organisation une réponse est souhaitée impérativement au plus tard pour le lundi  30 juin 2012 au Président :

     Mr  J-Pierre ROUH – 52A Hameau de Cubolot – 57560  METAIRIES St QUIRIN

             Tél : 03 8724 87 67 ou  06 30 26 30 17 - jean-pierre.rouh@wanadoo.fr

Comptant sur votre présence à cette activité de plein air et de cohésion, je vous adresse mes salutations les plus cordiales.

 

Parachutiste n'oublie pas ton Béret ou casquette pour la Photo
Le Président

 

UNP 572 Sarrebourg et environs
Président Jean Pierre ROUH Hameau Cubolot 57560 METAIRIES tel : 03.87.24.87.67 courriel : jean-pierre.rouh@wanadoo.fr

&-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

COUPON  REPONSE  * à adresser à : Mr J-Pierre ROUH – 52A Hameau de Cubolot –57560 METAIRIES St QUIRIN

 

Sortie Marche Arzviller 8 juillet 2012

Madame, Monsieur, ………………………………………………………Participeront au repas.

Nombre (s) de Personnes (adultes),                                       X 15 =                         

Nombre (s) enfants (moins de 12 ans),                                  X   7 =                         

                                                                                              

Ci-joint un chèque de :                                        à l’ordre de UNP SARREBOURG.

Repost 0
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 21:47

MARCHE Printanière François OBSTETAR NewlogoSarrebourg 

 

Marche printanière pour les parachutistes


 Photo-Sortie-Haselbourg-Unp-29_4_2012--30--copie-2.jpg

 

La section Sarrebourgeoise de l’Union Nationale des Parachutistes a  organisé le 29 avril sa traditionnelle marche à la mémoire de leur camarade François Obstetar. Guidé par René Girard qui a mené les participants de la borne St Martin au Schacheneck, à la chapelle Saint Fridolin et au Falkenberg, autant d’endroits insolites, qu’il est si agréable d’arpenter.

 

       Photo-Sortie-Haselbourg-Unp-29_4_2012--16-.JPG

A midi ils ont été rejoints à la salle polyvalente de Haselbourg par leurs familles, des invités et les camarades qui avaient préféré faire l’impasse sur la sortie et participer au repas de cohésion. Le président Jean-Pierre ROUH a tenu à remercier toute son assistance

Dans son allocution de bienvenue le Président J-P ROUH remercia de leurs présence  Mr Raymond GIES Adjoint au maire de Haselbourg, Monsieur Daniel LIMBACH  délégué régional UNP  pour l’Alsace et la Moselle, du Président d'honneur de l'UNP de Sarrebourg Roland SINGERLE, ainsi que tout les membres présents à cette sortie.

 

 

 

Cher amis, cher camarade, Mesdames et Messieurs,
 
Comme vous le savez depuis longtemps les longs discours n’étant pas ma tasse de thé, je serais donc bref. Je vous remercie tous d’être venu si nombreux participer à notre traditionnelle sortie printanière  à Haselbourg, fleuron de nos belles Vosges mosellanes.
 
Pour celles et ceux qui ne sont pas des nôtres aujourd’hui parce que leur santé leur joue de mauvais tours, une pensée toute particulière, à Madame Bernadette Obstetar épouse de François, Madame Obstetar,  qui avait fait un AVC l'année dernière et qui va pour le mieux actuellement. Sa fille Corinne au nom de sa maman nous souhaite une bonne journée et donne le bonjour à toute la section.

 
La sortie-marche  François Obestetar (quelques explications pour les nouveaux) a toujours été une sortie entre les membres de l'Unp et les amis invités par nous même ou leur famille, nous aurions déjà pu à maintes reprises ouvrir cette marche à d'autres sections  UNC, Club Vosgien, ou autres, mais nous aurions perdu l'esprit de cohésion que François nous avez fait découvrir ici à Haselbourg pendant de nombreuses année, nous allons donc privilégier notre convivialité et notre intimité (nous sommes aujourd’hui plus de 60 personnes au repas)

 
Merci a vous tous d'être présent encore une fois cette année, merci à vous tous !

 
J'ai encore deux diplômes et une carte Unp à remettre !

Et pour ne pas faillir à la tradition et avant de partager le verre de l’amitié  nous allons chanter : OH LA FILLE !

 

 


Photo-Sortie-Haselbourg-Unp-29_4_2012--21-.jpg


                    Photo-Sortie-Haselbourg-Unp-29_4_2012--22-.jpg

 

 

Un déjeuner convivial a eu lieu ensuite avec beaucoup de bonne humeur et de joyeuses retrouvailles !

 

Photo-Sortie-Haselbourg-Unp-29_4_2012--9-.JPG  Photo-Sortie-Haselbourg-Unp-29_4_2012--2-.JPG

 

Photo-Sortie-Haselbourg-Unp-29_4_2012--26-.jpg   Photo-Sortie-Haselbourg-Unp-29_4_2012--19-.JPG

Photo-Sortie-Haselbourg-Unp-29_4_2012--20-.JPG   Photo-Sortie-Haselbourg-Unp-29_4_2012--11--copie-1.JPG


Le Président J-Pierre ROUH a donné  rendez-vous aux membres pour la prochaine sortie marche à Arzviller le 8 juillet prochain, ainsi qu’à la Saint Michel qui aura lieu cette année à Sarraltroff  le dimanche 7 octobre.     

                                    

Repost 0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 20:19

Dépôt d'une plaque commémorative U.N.P. à Dien Bien Phu Officier d'infanterie a la retraite, ancien parachutiste, historien à mes heures et étant devenu un habitué des voyages au Vietnam (en particulier le nord du pays, l'ex-Tonkin) je tenais à ce devoir de mémoire en l'honneur de tous ces soldats tombés loin de leur pays, dans l'indifférence générale de l'époque.

 

                                                                                    146.jpg

M'étant rendu à plusieurs reprises ces dernières années à Dien Bien Phu, je connaissais le mémorial Français dit Rolf Rodel* situé au centre de la fameuse cuvette, au cœur des derniers combats.

C'est là que le 18 Mai dernier j'ai déposé une plaque commémorative rapportée de Sarrebourg au nom de l'Union Nationale des Parachutistes.

147--18-Mai-2012--depot-de-la-plaque-commemorati-copie-1.jpg   

 

Jusqu'à ce jour, depuis la chute du camp retranché de Dien Bien Phu le 7 Mai 1954, date qui scella la fin de neuf années de cette guerre d'Indochine, aucune plaque rappelant les parachutistes n'y avait été déposée. Alors que ce sont ces mêmes troupes d'élite qui ont payé le plus lourd tribu durant cette bataille, plusieurs bataillons de parachutistes ayant été engloutis dans la fournaise.

 

Il n'y a aucune trace visible sur le terrain de croix, tombes, fosse commune ou marquage quelconque pour les 3000 morts de l'Union Française. Les morts Vietminh ont eu droit eux, a des carrés militaires..

                                     144--18-Mai-2012--depot-de-la-plaque-commemorative-de-l-U.jpg 

 

*Rolf Rodel : ex-Sergent de la Légion Etrangère, ancien combattant de Dien Bien Phu.

Il est à l’ origine du projet du mémorial. C'est lui qui en a eu l'idée, la conception, qui la construit de ses propres mains, financé de ses deniers personnels, sans aucune aide de l’Etat ou d'autre tierce association ou personne.

C'est le seul et unique monument érigé au Vietnam que les autorités politiques ont bien voulu accepter. Il s'élève donc en mémoire des 100 000 morts de l'Union Française tombés durant la guerre d'Indochine.

Inauguré en Mai 1994 pour le 50° anniversaire de la bataille, en présence des plus hautes autorités militaires du Vietnam, Rolf Rodel fut le seul représentant Français sur place, l'Ambassadeur de France à Hanoï ne s'étant pas déplacé..

Quelques mois après le Général Bigeard (pour son premier retour en terre Indochinoise) est venu se recueillir devant ce monument en présence de Rolf Rodel, il en fut extrêmement ému.

 

Bernard TEISSIER

 

      Les photos ont été mises à notre disposition par Bernard TEISSIER

Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 20:40

Editorial émis sur ce blog avec accord

                                                                         

2012    année   du    cinquantnaire

de  la  fin  de la    guerre  d'Algérie

et d'évènements ignobles récents 

 Art-PC-3-copie-2.jpg                                                                

Compte tenu de l'importance de cet anniversaire, il nous a paru indispensable de traiter durant l'année 2012, sous forme de dossiers successifs, et par coups de projecteurs, les huits années de guerre et, en final, de tenter 50 ans après de donner une vision objective et impartiale sur cette guerre dont les plaies ne sont pas encore toutes fermées. Nous avons choisi et essaierons de présenter avant tout des faits, quels qu'ils soient, sans les juger, ni les commenter.

Toute une génération d'hommes nés entre 1932 et 1940 a été envoyée en Algérie pour combattre la rébellion. Vingt-sept mille sept cents soldats français sont morts en Algérie, un million d'Européens d'Algérie ont été arrachés à leur terre natale et contraints à l'exil, des milliers de harkis ont été massacrés aux lendemains des accords d'Evian.Cette année 2012 marque le 50ème anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie, ce qui donne lieu à un déluge de mensonges, d'accusations et d'amalgames qui visent deux objectifs : d'une part : conduire la France à faire repentance et acte de contriction pour ses 132 années de présence en Algérie et d'autre part à condamner et mettre en cause sévèrement une fois encore le comportement de l'armée française de 1954 à 1962.En outre, ce passé douloureux mal digéré par les deux pays coïncide avec deux élections majeures en France et en Algérie qui exacerbent de manière évidente les passions.Aussi, dans cette période délicate, Paris et Alger se sont entendus pour tenir leurs "extrêmes" et éviter de rouvrir une blessure non encore cicatrisée. Les réactions francoalgériennes, en dents de scie durant 50 ans, ont du reste connu ces derniers mois une légère embellie.Toutefois, les grands oubliés de toutes les commémorations risquent d'être les harkis, qui, aux côtés de l'armée française ont combattu pour une Algérie française.

Les circonstances semblant favorables, une fois encore, la FNACA tentera de faire reconnaitre le 19 mars 1962 comme date officielle de la fin de la guerre d'Algérie. L'offensive est lancée puisque le 12 mars 2012, une proposition de loi a été déposée le 12 mars 2012, une proposition de loi a été déposée par 25 sénateurs faisant du 19 mars la journée nationale de recueillement et de mémoire en souvenir de toutes les victimes de la guerre d'Algérie et des combats de Tunisie et du Maroc. Les exposés des motifs reprennent le sponcifs eculés avancés régulièrement depuis 1963. Souhaitons donc que cette proposition reste lettre morte et fasse l'objet d'un rejet massif. En effet, trois raisons majeures justifient d'écarter à tout jamais le 19 mars :

- les accords d'Evian du 18 mars n'ont jamais été officiels. Ils étaient des déclarations d'intention n'ayant aucune valeur juridique.

- le cessez-le-feu ne fut appliqué que par la France, qui s'imposa à ses troupes avec rigueur. L'armée française reçut l'ordre de s'enfermer dans ses cantonnements et de n'intervenir qu'en cas de légitime défense. Il fut donc strictement unilatéral et les combattants du F.N.L. eurent alors les mains libres pour se livrer aux massacres et pires exactions.

- retenir cette date constituerait un double deni, d'honneur d'abord pour tous ceux qui sont morts avant le 19 mars (27700 soldats français) et de mémoire ensuite pour tous le smorts après cette date funeste.

Au moment où les médias se délestent sur le cinquantième anniversaire des accords d'Evian et la fin de la guerre d'Algérie, où les films, les émissions, les colloques, hélas à sens unique sur le sujet dénoncent les militants del'Algérie française, l'OAS, les nostalgiques du passé, les tortures de l'armée française, au moment encore où l'apologie du FLN devient récurrente, au moment enfin où l'on affiche un sondage selon lesquels 60 % des français jugent que l'indépendance de l'Algérie a été une bonne chose, un Français musulman, précisément, d'origine algérienne, Mohamed Merah, proche des milieux salafistes et djihadistes, fondamentaliste radical formé en Afghanistan et au Pakistan, a fait bruyamment parler de lui en "executant" froidement en l'espace de quelques jours sept personnes, trois parachutistes d'origine maghrébine à Toulouse puis à Montauban et quatre israélites dont trois enfants, de nouveau dans la ville rose. Face à ses assassinats la france sous le choc, boulversée, indignée s'est sentie atteinte et touchée au plusprofondde sa chair et s'est interrogée pour savoir si de tels actes criminels puvaient se reproduire sur le sol national. Mais, bien entendu, afin de ne pas stigmatiser les adeptes de la religion islamique, immédiatement les médias, la classe politique ont clamé qu'il fallait éviter les amalgames dangereuses. Car, tout le monde sait, l'islam reste une religion d'amour, de tolérance et de paix. Pourtant c'est au nom même de cette religion que Mohamed Merah a froidement abattu 7 personnes dont 3 enfants en criant "Allah Abkar".. preuve d'un intégrisme musulman entier et sans concession. Oui le tueur était un salafiste ! Ce fait s'est révélé bien gênant pour une grande partie de la classe médiatico-politique et tous nos pseudo intellectuels !

Pour la tuerie, enchainés au "politiquement correct", de nombreux journalistes et quelques politiques se sont orientés hâtivement vers la piste de l'extrême droite, du néo-nazisme, ou celle d'anciens parachutistes....Logiquement, la corporation militaire s'est sentie atteinte de constater que l'hypothèse d'anciens militaires néo-nazis pouvait paraitre plausible ! Très vite, la piste d'un para néo-nazi, qui aurait été l'auteur des attaques contre les militaires et l'école juive, à Toulouse et Montauban, s'est dégonflée, mais elle a suscité un profond malaise dans les rangs du monde militaire...Finalement, le constat est clair. Un : des militaires ont été visés, uniquement parce qu'ils étaient et qu'ils se trouvent  en Afghanistan à combattre des frères musulmans. Deux : des enfants et un adulte israéllites ont été tués, uniquement parce qu'ils étaient juifs. Et par un assassin qui n'avait rien à voir avec un para facho ce qui a fait dire a un militaire "on a eu l'impression que certains étaient déçus.."

Deux conclusions s'imposent :

- malgré cinquante années écoulées, la fracture de la guerre d'Algérie n'est pas réduite. Les tensions, les oppositions, les obsessions perdurent tant en France, qu'en Algérie. Sans que cela soit ni dit ni reconnu, cette époque algérienne submerge aujourd'hui, sans cesse, le quotdien français : débats autour de l'mmigration, définition de l'identité française, discussions autour de la refonte éventuelle du Code de la nationalité... Si les rapatriés sont intégrés, économiquement et socialement , il n'en  est pas de même des harkis, "coupables" d'avoir choisi la France, moisissant encore aux marches de la société française. Le 10 juin 1999, l'Assemblée nationale française a reconnu officiellement la guerre d'Algérie. Avec cette reconnaissance et l'arrivée de générations nouvelles, si le temps est venu de passer à l'écriture sereine de l'histoire de cette guerre douloureuse, il ne peut être question pour la France de se soumettre à la rependance, la contrition et la culture de l'excuse.

- compte tenu de leurs causes et afin d'éviter le risque de récidive, les tueries de Toulouse et Montauban doivent pousser nos gouvernements à prendre des mesures fortes pour les populations vivant en France : exiger le respect rigoureux de nos lois, symboles (Marseillaise, drapeau national, devise, 14 juillet), coutumes et valeurs, imposer la connaissance et la maîtrise du français enfin vérifier l(application stricte de la laïcité, fondement central de notre Etat-nation.

Sans cet arsenal indispensable, un avenir difficile attend la France....

Noublions jamais cette pensée profonde toujours d'actualité :

"Le monde est dangeureux à vivre ; non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire" (Albert Einstein)

Le Général de corps d'armée(2S) Christian PIQUEMAL

     


 

                                                                                

Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 20:21

Message émis sur ce blog avec autorisation. 


Message à l'attention des administrateurs, des présidents de section, des membres et amis de l'UNP

Le 21 mai 2012

Objet : Congrès UNP 2012 de Nîmes

Quelques jours après le rendez-vous majeur de l'année 2012, il convient d'en dresser un bilan rapide.

Le Congrès UNP de Nîmes a été une très belle réussite. Un grand crû sans nul doute. Il restera, je crois, gravé dans les mémoires de tous les participants.

Pourtant en raison du devoir de réserve dû à la période des élections, de la quasi-absence des formations militaires (musique, drapeau et unités sous les armes) et des autorités civiles et militaires, le défi s'avérait délicat. Mais, malgré ces conditions difficiles, la hauteur de la barre franchie a été remarquable.
La participation forte pour un congrès de transition, le comportement exemplaire de tous, l'esprit remarquable qui régnait, l'impact réussi de la chemisette blanche, le saut éblouissant de notre avion mythique le Nord atlas 2501, le pilotage remarquable de l'organisation, la qualité des cérémonies (Souvenir et remise du Mérite UNP), la belle assemblée générale ont contribué à ce beau succès dont nous pouvons tous être légitimement fiers.

Pendant ces deux journées, et notamment lors des cérémonies, du défilé, nous avions tous 20 ans, c'est une certitude... La constitution des pelotons, la répétition des chants, les alignements, sous les ordres percutants d'Edmond Vossier, comme au bon vieux temps faisaient plaisir à voir. Chacun avait compris qu'il allait se passer, une fois encore, quelque chose de grand et que nous ne pouvions pas décevoir.

En vous admirant défiler dans les rues de Nîmes par carrés successifs de drapeaux et de paras chantant avec foi, enthousiasme et motivation "Debout les Paras", j'ai ressenti une profonde émotion et un grand frisson. Vous aviez de la "gueule". Le public enthousiaste et comblé ne s'y est pas trompé.

Comme les Grognards de la Grande armée, les Anciens Paras ont fait honneur à leur béret. Vous avez été des Seigneurs, aussi lauriers, reconnaissance et estime vous sont acquis.

Le mérite de cette belle consécration pour l'UNP revient donc à tous les acteurs de ce beau succès, d'abord l'équipe soudée et efficace de l'organisation locale pilotée par Didier Baruteau, Président de la section du Gard, ensuite, à vous, les Anciens paras de l'UNP qui étiez venus, au mépris de la distance, de l'âge et des difficultés, des quatre coins de France en voitures, en trains, en cars, en bateau (Corse) pour être présents à ce Congrès.

Grâce à vous, l'UNP, fidèle à sa réputation, son histoire et son passé, a écrit une nouvelle page magnifique de son histoire. Gardez-là soigneusement dans vos souvenirs précieux et vos mémoires.

Aussi, du fond du cœur, avec fierté et gratitude, j'adresse à tous mes plus vifs remerciements et mes plus chaleureuses félicitations.

Avec ma fidèle amitié para et toute mon affection.

Et par Saint-Michel, vive les Paras, vive l'UNP !

 

Général (2S) Christian PIQUEMAL

Président national de l'UNP



 

Repost 0

Présentation

  • : blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • : Blog créé initialement pour faire connaitre la section de Thionville,s'est étendu à des sections et amicales de la région et d'ailleurs.
  • Contact

Recherche