Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 14:49

                                             En parler un peu c'est ne pas oublier.

 

En mai 1953,le général Navarre remplace le général Salan au poste de commandant en chef des forces françaises en Indochine.
En août de la même année il fait évacuer le poste de Na San (voir carte)  situé sur l'axe routier du ravitaillement vietminh en direction du Laos.

 

carte-Indo-1949-001---Copie.jpg

Evacuation de Na San.


en juillet 1953 l'évacuation se fait sans qu'intervienne le Vietminh.Le déplacement des hommes et du matériel transportable est réalisé par de nombreuses rotations de dakotas venant de Hanoï.

Une conséquence de l'abandon de ces camps retranchés,Na San était une épine dans le pied du Vietminh,il se trouvait sur l'axe de ravitaillement ennemi en provenance de la Chine,le Vietminh peut alors utiliser les nombreux camions fournis par l'Union Soviétique.Le camps de Lai Chau,120km au nord ouest avait aussi son utilité.Ces deux camps,avec leurs pistes d'attérissage permettaient des interventions rapides de troupes sur le terrain.L'emplacement de Na San était compatible avec les rayons d'action des avions d'attaque en provenance de Hanoï et du porte-avions Arromanche comme en 1952;Ces bases assuraient le support nécessaire aux différents Maquis'GCMA-CMI) qui se battaient contre les communistes dans toute la région.Ces abandons de camps fortifiés ont été la cause de désertions de supplétifs qui voulaient rester prés de leurs familles.

                        L'opération Castor ou la bataille du Nord-Ouest.

Tonkin-zone-DBP.jpg


Initialement,le général Navarre avait prévu l'aménagement d'une base aéroterrestre à Dien Bien Phu afin d' établir une liaison avec les forces françaises au Nord du Laos et d'aider à l'évacuation du camp retranché de Laï Chau.

Alors que l'avancée vietminh menace l'ensemble du Pays thaï et du Laos,le général Navarre prend la décision de couper la route de Luang Prabang en s'emparant et installant des unités dans la cuvette de Dien Bien Phu.La date de l'opération est fixée au 20 novembre.Les bataillons sont retirés de leurs opérations en cours et les avions en provenance de tout le territoire sont regroupés à Hanoï en un groupement de transport.


Le 20 novembre 1953 débute,aux ordres du général Gilles,commandant des TAPI,l'opération "Castor",qui mobilise six bataillons parachutistes.En trois jours 5100 hommes et 240 tonnes de matériel sont largués.La cuvette est occupée par un bataillon vietminh,le Bataillon 910 ,chargé de l'instruction des troupes de la région,un PC du Régiment 148,deux autres bataillons à deux jours de marche peuvent intervenir ainsi que d'autres élément divisionnaires en approche.
Le 20 novembre sont largués  les 2650 hommes du GAP1 composé des 2/1°RCP(commandant Brechignac),1°BPC(chef de Bataillon Souquet),6°BPC(chef de Bataillon Bigeard).
Le même jour sont aussi largués des éléments de la 17eCompagnie de Génie Parachutiste,  les  artilleurs du Groupe de marche du 35°RALP(chef d'escadron Millot) et une antenne chirurgicale.


Le 21 novembre sont largués les 1425 hommes du GAP2 composé des 1°BEP et 8°BPC,ainsi que les premiers largages "lourds" l'état-major du général Gilles et le PC du GAP2 du colonel Langlais qui se casse une cheville et est évacué à Hanoï le lendemain.
Le 22 novembre est largué le 5°BPVN du capitaine Botella et le premier dakota se pose le 25,ensuite arrivent les unités non para.

Le contrôle de la cuvette a été rapidement acquis,après plusieurs heures de combats contre des compagnies vietminh renforcées de deux Cies équipées de mortiers et de canons sans recul,le 6°BPC pour sa part a été largué sur son objectif"Natacha",en plein milieu des réguliers vietminh à l'instruction de tir.Les paras ont perdu 11 tués,dont le capitaine Raymond,médecin du  6, avant son arrivée au sol.Les paras ont alors retroussé leurs manches,l'ancienne piste d'atterrissage est rétablie en un temps record,remise en état avec des plaques PSP.Dès la première semaines les premiers avions se posent au sol,amenant des visiteurs interessés par ce genre d'événement.


L'opération Castor terminée,le général Gilles rentre en France,il reste sur le terrain les six bataillons parachutistes qui y ont participé,quatre bataillons d'infanterie et cinq batteries de 105.De son côté l'état-major vietminh accélère le mouvement de ses troupes,autour de la cuvette en décembre se regroupe la division 316,la division 304,la 308 qui effectue en un mois et de nuit une marche de 600 km pour arriver à destination,la division lourde 351 avec ses Régiments d'artillerie et obusiers américains de 105 tirés par des camions soviétiques enfin la 312 stationnée en pays Thaï qui arrive aussi  à destination fin décembre.

Le 3 décembre,le général Navarre a décidé que la bataille aurait lieu au Nord-Ouest,à Dien Bien Phu,le lieu est situé à 300km de Hanoï,à vol d'oiseau,au milieu d'une jungle entièrement sous le controle du vietminh,accessible seulement par un pont aérien ayant une maitrise de l'air.Une partie des bataillons para est relevée et les travaux d'installation du camp retranchés continuent, entrecoupés d'opérations meurtrières dans une  jungle montagneuse,où l'ennemi se renforce chaque jour.


Début de l'opération" Pollux" ou évacuation de la garnison du camp retranché de Laï Chau.
Evacuation de Lai Chau.(fin novembre à mi-décembre).
réalisée dans l'urgence,les troupes régulières et les civils sont transportées vers Dien Bien Phu par des rotations aériennes,(opération Léda)et les unités supplétives doivent rejoindre le même lieu par la piste Pavie dans une zone de montagnes et vallées encaissées occupée par les viets de la division 316,ces unités sont détruites les unes après les autres,seul un lieutenant parvient à destination avec quelques Thaïs ainsi que le groupement Wieme,2000 hommes ont disparu durant cette opération.
Mi decembre le GAP1 ,appelé à de nouvelles missions commence à quitter le camp retranché par avion,reste le GAP2 sous le commandement du colonel Langlais,de retour un pied dans le plâtre.


En fevrier les unités vietminh autour de la cuvettes de Dien Bien Phu sont prêtes à passer à l'attaque,la RP41 a été remise en état par des paysans requisitionnés,les approvisionnements nécessaires aux unités combattantes sont transportés par des milliers de coolies,ainsi que des centaines de camions russes Molotova(faisant partie de l'aide soviétique),sont présentes,la Division 308 de retour d'un raid de diversion sur Luang Prabang,les Divisions 304,312,316,la Division lourde 351  et un régiment de DCA.


Debut mars le vietminh intensifie sa pression dans le delta en lançant entre autres deux raids commandos sur les aérodrome de Bach Maï et de Cat BI , l'intervention d'un bataillon para permet d'éviter la destruction des avions.


Le 11 mars ,l'artillerie vietminh ouvre le feu sur la piste d'atterrissage de Dien Bien Phu,le 13,c'est le début de la bataille .


Les forces en présence :
côté amis
-12 bataillons d'infanterie
-1 batterie de 4 pièces de 155mm
-2 compagnies de mortiers de 120 (20 pièces)
-2 escadrons de chars légers Shaffee,12 chars transportés par avion et remontés sur place.
-2 compagnies de Genie
-2 quadruplés de DCA de 12,7mm

côté vietminh
-28 bataillons d'infanterie
-1 régiment d'artillerie de 24 pièces de 105mm
-1 régiment avec 15 canons de 75mm et 20 mortiers de 120mm
-1 régiment de mortiers équipé de pièces de 81mm
-3 bataillons de Genie
-1 régiment de DCA avec -30 pièces de 37AA -et une DCA légère de 12,7mm ou 20mm







Partager cet article

Published by union nationale des parachutistes de thionville - dans Indochine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • : Blog créé initialement pour faire connaitre la section de Thionville,s'est étendu à des sections et amicales de la région et d'ailleurs.
  • Contact

Recherche