Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 10:56
 Quelques vieux"Debout Les Paras" prétés par Marie-Claire et Daniel Weiler,un peu de lecture et apparait un nom dans un article du numéro 167 de l'année 1998 sur le 3eme Régiment de Chasseurs Parachutistes,le Lieutenant Thome.

Comme ce nom apparait dans l'historique de notre section,sous la présidence de JC Houlné,demande faite auprès de celui celui-ci,il nous a répondu qu'il y avait deux Thomé dans la section.
-Pierre Thomé de Thionville,S/Lt SAS et, indiqué dans l'historique, Chevalier de la Légion d'Honneur.
-Thupé Thomé,SAS également et compagnon de la libération.

Lien vers cet partie de l'historique: 1-Historique de la Section de Thionville-Président Jean-Claude Houlne.1/2

Nous ne pouvons dire si l'un ou l'autre est concerné par l'article du DLP,mais toujours est-il que cela nous aura donné l'occasion de reparler de deux de nos "Grands Anciens"

L'article en question
:
 Source de ce texte-DLPnr 167 année 1998-(cellule de communicarion de l'ETAP)

Le 3eme Régiment de Chasseurs parachutistes

Ce régiment est créé en Afrique du Nord par le Général de Gaulle.

Mai 1943:création au Caire.
Novembre 1943:comptant 300 hommes,il devient le 3eme Bataillon d'Infanterie de l'air et rejoint la Grande Bretagne.
Le 1e avril 1944:le 3emeBIA compte 630 hommes dont 65 officiers et 70 sous officiers et passe sous les ordres du Cdt Chateau-Jobert.
Fin juillet 1944:le 3emeBIA devient 3eme Régiment de Chasseurs Parachutistes.
Le 1er août 1945:le 3emeRCP fusionne avec le 2emeRCP.
le 3emeRCP exécutera six missions en Normandie,il sera dans les Ardennes belges en décembre 1944,retournera en Angleterre fin janvier 1945 et sera parachuté en Hollande du Nord pour l'opération Amherst,pendant laquelle,entre autres,il parviendra à tuer le chef de la Gestapo de La Haye,tombé dans une de ses embuscades.

Le colonel Chateau-Jobert,alias Conan,est membre du Conseil d'administration de l'UNP.

                                                                 *****************************

Le 6juin 1943,il rejoint la Grande-Bretagne à Camberley et prend le 7 novembre 1943 l'appellation de 3eme Bataillon d'Infanterie de l'Air(BIA),il forma avec le 4emeBIA et deux régiments britanniques et une compagnie belge,une demi-brigade placée sous le commandement britannique du général Mac Leod,la SAS Brigade.
Les parachutistes du 3emeBIA s'installent alors en Ecosse pour parfaire leur instruction et leur entrainement dans le cadre de la préparation de l'opération Overlord.
Restructuré début 1944 pour des problèmes liés au recrutement,le 3emeBIA  prend le 1er avril 1944(ou en juillet?) l'appellation du 3eme Régiment de Chasseurs Parachutistes.Cependant,il est laissé en Grande-Bretagne en juin 1944 pendant la bataille de France.
Ce n'est qu'en juillet que le 3emRCP ereçoit sa première mission de commando dont le but principal était le harcellement et la destruction de jour comme de nuit des unités allemandes se repliant vers l'Est.L'axe de progression et d'action du régiment allait de la Bretagne à la Franche-Comté avec,comme secteur particulier ,la Bretagne,la Vendée,le Maine-et-Loire,la Vienne,l'Indre,la Creuse,la Corrèze,le Rhône,la Loire,la Saône-et-Loire et la Franche-Comté.

Le plus bel exploit de cet engagement est sans conteste celui du lieutenant Thome.Largué à la tête de son groupe dans la nuit du 4 au 5 août 1944 à dix kilomètres du point prévu,il s'empare,avec les FFI,des armes de la Kommandanture de Daoulas,puis,dans la matinée du 5,libère Landereau.

En août 1944,le roi d'Angleterre SM GeorgesVI ,accorde aux 2eme et 3emeRCP le droit au port du béret amarante en témoignage de sa reconnaissance.Du début juillet à fin octobre 1944,le 3emeRCP aura mené avec succès 43 missions sur les arrières de l'ennemi,dont la plupart en liaison avec les grandes unités américaines.

Fin 1944,le 3emeRCP est engagé dans les Ardennes et en Belgique.Il regagne ensuite la Grande-Bretagne pour être placé en réserve d'intervention pour des missions spécifiques"SAS";il reprend alors l'entrainement.
Il est de nouveau engagé en 1945 pour l'opération "Amherst".Dans la nuit du 7 au 8 avril,la totalité du régiment saute sur la Hollande.Il prend une part active à la libération de la ville de Beilen avec les blindés canadiens,et permet la destruction de la 6eme division parachutiste allemande et la libération du nord-est de la Hollande.

A l'issue de cette campagne,il rejoint la France,est remis à la disposition du Ministre de l'Air,et s'installe sur la base aérienne 131 de Nantes le 22 juin 1945.Il est remis à la disposition du Ministre de la Guerre le 1er août 1945.

Le 3eme Régiment de Chasseurs parachutistes est dissous fin 1945.Ses personnels sont réaffectés au 2emeRCP.Une importante prise d'armes a lieu à cette occasion,présidée par le général Calvert,commandant la "SAS Brigade",qui remet à chacun des deux régiments un fanion SAS sur lesquels sont écrits la devise SAS"WHO DARE WINS"(qui ose gagne).

Recréé en 1979 au sein de la 141 eme division d'infanterie dans le cadre des plans de mobilisation,il redevient en 1984 un régiment d'active"école" au sein de la 12eme division légère blindée.Il est alors stationné à Pau,à l'ETAP qui a la responsabilité de sa mise sur pied avec l'ENSOA de Saint-Maixent.

Lors de la dissolution de la 12eme DLB,le 3emeRCP reste le régiment dérivé de l'ETAP,qui conserve son drapeau;la 3eme compagnie de l'Ecole est toujours en mesure de former une unité d'active.

Aujourd'hui,pour la deuxième fois de son histoire,le 3emeRCP va disparaitre.Cette dissolution s'inscrit dans le cadre de la refondation de l'Armée de terre ,dont le but est de réduire le nombre de régiments pour forger un outil militaire professionnel plus performant.

Le drapeau du 3emeRCP porte dans ses plis les noms des batailles"France 1944","Hollande 1945",et la devise"Qui Ose Gagne".Il est décoré de la Croix de guerre 1939-1945 avec deux palmes pour deux citations à l'ordre de l'Armée aérienne,de la fourragère aux couleurs de la Croix de guerre avec olive 1939-1945 et du "Bronzon Loeuw" hollandais.

De 1943 à 1945,sur les 500 parachutistes qui ont participé aux opérations le régiment compte dans ses rangs 36 morts et 72 blessés.

texte de la Cellule communication de l'ETAP.

les images suivantes ont la même origine
Copie (2) de DLP 167-1998-DCopie-de-DLP-167-1998-D.jpg

encore une information de Jean-Claude Houlné,merci à lui,une fois de plus ,car il a toujours répondu aux demandes d'informations formulées.


photo de droite:au premier plan,en blazzer et béret on peut voir le colonel Roger Flamand qui avait organisé cette manifestation,il a écrit plusieurs livres sur cette opération.
                836210511_L.jpg
       le colonel Roger Flamand vivait à Pau et nous a quitté le 10 janvier 2010 à l'âge de 89 ans.


Si vous êtes en mesure d'apporter des précisions ou autres,vous êtes priés d'utiliser la fonction contact en haut à droite ou bas de page,ou "écrire un commentaire"en bas de l'article.



Partager cet article

Repost 0
Published by union nationale des parachutistes de thionville - dans Adhérents et Anciens des sections
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • : Blog créé initialement pour faire connaitre la section de Thionville,s'est étendu à des sections et amicales de la région et d'ailleurs.
  • Contact

Recherche