Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 08:02

Source du texte :Section UNP Béarn.

 

 

 

CHERS AMIS ET CAMARADES PARACHUTISTES

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

 

 

Je vous rends compte de ce que Marcel BOSSE, ancien du 3ème BCCP d’Indochine, du 3ème RPC et du 3ème RPIMa d’Algérie et moi-même, ancien du 3ème RPC et du 3ème RPIMa avons eu l’honneur et le privilège, en qualité de volontaires et avec l’accord du Président, de représenter la section UNP Béarn et de vous représenter tous lors de l’hommage national rendu au Général BIGEARD le 22 juin aux Invalides.

 

Le cercueil de BRUNO, posé sur un brancard à même le sol de la cathédrale Saint-Louis des Invalides et entouré de sa garde d’honneur du 3 a été exposé du lundi 21 juin à 21 heures au mardi 22 juin à 10 heures du matin, heure de l’absoute.

 

Le 22 juin à 9h15 du matin Marcel BOSSE et moi nous sommes rendus à la Cathédrale pour rendre un hommage solennel au Général BIGEARD au nom de la section UNP Béarn et en votre nom à tous.

 

J’ai, devant la dépouille de ce valeureux centurion et en pensant à vous tous, fait un geste particulier, non prévu mais instinctif.

 

Je suis donc resté devant le cercueil pendant un quart d’heure au garde à vous en rendant le salut.

Je me suis ensuite approché du cercueil, j’ai mis un genou à terre devant ce Seigneur de guerre, puis j’ai longuement posé ma main gantée de blanc sur le cercueil en pensant très fort à BRUNO et en lui disant combien nous l’admirions tous et combien il laissait d’orphelins derrière lui après une longue vie magnifiquement remplie.

 

Ensuite je me suis relevé, j’ai reculé de deux pas et j’ai de nouveau salué au garde à vous pendant plus de 5 minutes avant de me prosterner devant le Général BIGEARD et de faire le signe de la croix.

 

J’ai l’intime conviction que BRUNO, homme de panache et de communication exceptionnel qui, avant tous ses pairs,  avait compris qu’il fallait non seulement savoir faire mais également faire savoir, a apprécié cet hommage appuyé de la section UNP Béarn.

 

Je dois dire que j’ai été le seul à oser prendre une telle initiative à la surprise des fidèles déjà présents dans la cathédrale et j’ai lu dans leurs yeux une intense émotion teintée d’admiration alors que je quittais la nef au pas lent.

 

Après l’absoute, les honneurs militaires ont été rendus au Général BIGEARD sous la présidence du  premier ministre François FILLON. Sans vouloir égrener la liste des autorités civiles et militaires présentes, je ne citerai que quelques noms comme Valéry GISCARD d’ESTAING, ancien Président de la République, Hubert FALCO, secrétaire d’Etat à la défense et aux anciens combattants, Gérard LARCHER Président du Sénat, Bernard ACCOYER Président de l’Assemblée Nationale, Nadine MORANO secrétaire d’Etat, Geneviève de GALARD etc.

 

Quant aux Généraux en tenue ils étaient tellement nombreux que ce fut une véritable voie lactée qui sortit de la cathédrale. Citons néanmoins les Généraux  DARY, GEORGELIN, CANN, LE BOUDEC, IRASTORZA, PALOMEROS, CAMBOURNAC, GOBILLARD etc.

 

                                                                                                                               

Alors qu’attendaient le chef de corps, le drapeau et une compagnie du  3eme Rpima ,  c’est sous un soleil ardent que le cercueil de BRUNO porté par « ses p’tits gars du 3 » sortit de la cathédrale pour passer très lentement devant la multitude des drapeaux et devant les centaines de parachutistes de tous grades, de tous âges et de toutes origines, venus de toutes les régions de France.  Le rouge des bérets se mariait au vert, au bleu, au bleu onusien et au noir des bérets des commandos  « Cobra  »  et j’ai pu voir de grands anciens, très âgés et cassés par les blessures, réussir un garde à vous et un salut presque parfaits, discrètement soutenus par leurs frères d’armes.

 

Ce fut une véritable communion des paras avec leur glorieux Ancien.

 

Le  brancard soutenant le cercueil fut porté très lentement au centre de la cour et posé à même le sol alors que le chant  « Si tu crois en ton destin » envahissait  toute la cour des Invalides.

 

D’abord timide et voilée par l’émotion la voix des anciens paras se mêla avec force à celle de la  compagnie du 3 située à l’opposé de la cour, ce qui eut pour conséquences un peu de cacophonie dans les accords.

 

Mais que c’était grand et beau d’entendre toutes ces poitrine bardées de décorations  accompagner notre grand Ancien par le chant du 3.

 

Le premier Ministre prononça un éloge remarquable et  dit notamment que le Général BIGEARD avait une grande gueule mais qu’il avait  une bonne gueule et une belle gueule. Je ne pense pas avoir rêvé !

!

 Je dis, pour ma part, que  BRUNO  avait une magnifique  gueule de guerrier,  tout simplement.

           

Après la sonnerie aux Morts et la Marseillaise chantée par tous les présents  (honte aux fouteux nuls et muets)  BRUNO nous quitta définitivement accompagné par « La prière du para » également chantée par tous.

 

Que d’émotion, mais que BRUNO soit rassuré car il nous a montré la voie, nous l’avons suivie et les jeunes paras que j’ai trouvé beaux et dignes comme nous l’avons été nous-mêmes dans un passé plus ou moins lointain vont également la suivre car cette voie est une piste sans fin.

 

A l’issue de cette cérémonie superbe, sobre et particulièrement émouvante, nous avons pris le verre de l’amitié lors du cocktail offert par GABY, l’épouse de BRUNO.

 

Là encore ce fut un moment de grande émotion car bon nombre d’anciens se retrouvèrent après parfois des dizaines d’années de séparation. Tout naturellement et le vin aidant peut-être un peu, les chants paras résonnèrent de nouveau sous les ombrages  magnifiques du parc des Invalides.

BRUNO a du se dire « sacrés p’tits gars. »

 

Marcel BOSSE et votre humble serviteur ont été très honorés et fiers de vous représenter  et en votre nom à tous nous avons salué BRUNO et dit adieu au Général BIGEARD dont les cendres iront s’épandre sur les  terres de DIEN BIEN PHU où tant d’Anciens ont laissé leur vie à ses côtés.

 

QUE SAINT-MICHEL VEILLE SUR CETTE PRESTIGIEUSE COHORTE,  SUR LE GÉNÉRAL BIGEARD  ET  NOUS AIDE A TOUJOURS  ÊTRE  DIGNES  DE LUI ET DE NOS ANCIENS.

 

 

                                                                Stanislas LACINNIK

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by union nationale des parachutistes de thionville - dans Articles sur le général Bigeard et son épouse Gabr
commenter cet article

commentaires

jc houlne 12/07/2010 09:11


commentaire du Bearn:l'auteur aurait pu citer le Général Piquemal qui pPréside l'UNP et qui était à Toul la veille...


chaintrier-cormerais 27/06/2010 15:05


Monsieur Lacinnik
Très beau votre émouvant geste spontané de recueil et de salut devant le cercueil de Bruno.
On n'en a rien a faire de ceux qui n'y auraient rien compris, votre émotion vous a dicté cette attitude toute de respect et je vous en remercie pour les gens comme moi qui n'ont pu y être.
QUAND DONC LES CENDRES DU GENERAL SERONT ELLES DISPERSEES SUR LE SITE DE DIEN BIEN PHU AFIN QU'IL REJOIGNE SES "p'tits gars" ?

BRAVO ET RESPECT POUR CET HOMMAGE.

Claudine Chaintrier-Cormerais


Présentation

  • : blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • : Blog créé initialement pour faire connaitre la section de Thionville,s'est étendu à des sections et amicales de la région et d'ailleurs.
  • Contact

Recherche